Oui, je détestais le chocolat noir ; et pourtant, c’est celui dont il est reconnu qu’il est le meilleur pour la santé.

Il n’y a pas si longtemps, je suis même allée jusqu’à goûter une douzaine de chocolats noirs différents espérant que l’un d’eux serait à mon goût. Ce n’était pas vraiment le cas !

En tout cas, personne ne pourra me dire que je n’y ai pas mis de la bonne volonté….. au point d’ailleurs que cela m’avait presque dégoûtée du chocolat…. pas tout à fait quand même…..

Mais rien à faire, je n’arrivais pas à me faire au chocolat noir !

Qui d’ailleurs pourrait ne plus aimer le chocolat … après l’avoir “passionnément” aimé…. ?

Vous vous demandez sans doute pourquoi je vous parle de chocolat dans ce blog et pourtant vous verrez dans la suite que cela se justifie pleinement.

Donc de quoi s’agit-il ? D’un chocolat « thérapeutique » unique au monde dont je vais vous dire quelques mots dans cet article.

Aucun chocolat noir n’apportant à mon palais le plaisir que me donnait un certain chocolat au lait suisse……, je continuais donc à me délecter de ce chocolat au lait, de temps en temps, jusqu’à ce que……

C’était il y a quelques années, en 2015

Je me promenais au Salon Bio&Co de Strasbourg et le Professeur Joyeux venait de sortir un livre intitulé « Soignez-vous avec le chocolat ».

Livre, qui plus est, préfacé par une sommité, le professeur Christian Cabrol !

Je me souviens être passée devant le stand d’un chocolatier, faisant la promotion du livre et de chocolats, me disant : « Mais quelle mouche a piqué le Professeur Joyeux pour en arriver à co-écrire un livre sur le chocolat ? » Il me semble même qu’il donnait une conférence sur le sujet !

J’avoue que c’est avec un sourire intérieur quelque peu moqueur que je suis dédaigneusement passée devant le stand. Evidemment, j’ai aussi « boudé » la conférence tant cela me paraissait incongru…..

Mais j’ai vraiment eu tort !

Et en mai 2018, dans ce même salon

Je m’arrête enfin au stand du Chocolatier Jean-Claude Berton, puisque c’est de lui qu’il s’agit. Chaque visiteur se voyant offrir de goûter 2 demi-carrés d’OMEGACHOCO®.

Mais attention ! Il y a un « rituel » très inhabituel à respecter pour savourer ce chocolat. Il faut le laisser fondre le plus longtemps possible entre la gencive et la joue. Ainsi, tout en salivant, le plaisir se prolonge…. et on est bien plus vite rassasié de plaisir….. qu’avec un chocolat habituel.

Donc l’envie de s’empiffrer de chocolat s’estompe….

Et il serait donc vraiment dommage de le croquer comme on le fait avec un chocolat habituel, car on n’en retirerait pas tous les bienfaits. Comme on va le voir dans la suite.

Que se passe-t-il quand l’OMEGACHOCO® fond dans la bouche ?

Jean-Claude Berton indique le « mode d’administration », très strict, de l’OMEGACHOCO®.

Il faut faire fondre, au moins pendant 2 mn, le chocolat entre joue et gencive tout doucement, par demi-carrés et en se concentrant pour éveiller les meilleures sensations de plaisirs (avec la sérotonine = hormone du bonheur). Il faut que l’on en vienne à saliver. Les enzymes ainsi créés vont faciliter la digestion et donc l’assimilation de tous les nutriments. 

Plusieurs molécules vont alors se libérer, propices, par exemple, à un bon sommeil :

la Théobromine (euphorisant)
la Théophylline (pour la respiration)
la Sérotonine (neurotransmetteur du sommeil et du bien-être)
la Phényléthylamine et la Tyramine (stimulent l’activité cérébrale des rêves)
le Salsolinol (antidépresseur)
l’Anandamide (signifiant en Sanscrit « béatitude »)

Informations issues de l’article : Comment faire pour s’endormir sans somnifère ?

Pourquoi l’OMEGACHOCO® est-il si différent ?

En plus d’être 100 % « bio », il contient en particulier, 70 % de fèves de cacao (c’est donc un chocolat tout juste « noir »), du sucre de canne et des graines de lin ; il a un goût vraiment unique et un index glycémique plutôt bas de 21.

Le rapport Oméga 6 / Oméga 3 est de 0,6 ce qui est exceptionnel, sachant que les produits enrichis en Oméga 3 ont en moyenne un rapport Oméga 6 / Oméga 3 d’environ 4.

C’est un aliment santé pur cacao, sans sel, sans lécithine de soja, sans lactose et sans gluten.

Avec des qualités gustatives remarquables.  

Dans l’article Omégachoco, bio et équitable et tellement bon, recommandé par Mr et Mme Joyeux
on trouvera de nombreux détails concernant les bienfaits de ce chocolat sur la santé.

On pourra aussi voir l’article “Pourquoi Omégachoco, ce chocolat bio est si différent des autres ?”

Et pour ceux qui seraient intéressés, voici l’historique de l’OMEGACHOCO®. A mentionner que près de la moitié du livre “Comment se soigner avec le chocolat” est consacrée à l’histoire du chocolat, en général.

Informations nutritionnelles supplémentaires sur l’OMEGACHOCO®

Le tableau qui suit, est extrait du site Open Food Facts répertoriant les produits alimentaires du monde entier. 

Il reprend l’analyse nutritionnelle moyenne figurant sur les tablettes d’OMEGACHOCO®.

La colonne de droite intitulée « Chocolats » compare la quantité d’un nutriment donné de l’OMEGACHOCO® avec la valeur moyenne dans tous les autres chocolats de ce même nutriment, à condition que sa quantité soit connue.

Exemples :

Dans l’OMEGACHOCO®,

il y a 95 % de sel de moins ; il y a 36 % de sucres en moins (il n’y a que 27 g de sucres dans une tablette de 100 g d’OMEGACHOCO®) ;
mais 43 % de protéines en plus ou 20 % de magnésium en plus.

Pour ce qui est des Oméga 3, l’OMEGACHOCO® est manifestement le seul chocolat à en contenir.

Encore mieux que ce tableau, sont les résultats des analyses nutritionnelles réalisées par le laboratoire Eurofins sur des tablettes d’OMEGACHOCO® ayant 8 mois d’âge.

Ces résultats autorisent légalement la Chocolaterie Berton à se prévaloir, au sujet de l’OMEGACHOCO®, de 10 allégations, qui sont :

Riche en fibres alimentaires

Sans sel ou sans sodium

Riche en oméga 3

Riche en cuivre*, magnésium*, manganèse*, phosphore*

Source de fer*, potassium*, zinc*

* : dans le document Eurofins, à remarquer que les quantités de ces nutriments sont données pour 1000 g (1 kg) et non 100 g

Il n’est donc plus à démontrer qu’OMEGACHOCO® est exceptionnel sur le plan nutritionnel. 

D’aucuns disent même que l’OMEGACHOCO®  est un “alicament”.

Dès lors, plus besoin de culpabiliser de manger du chocolat ! Mais de l’OMEGACHOCO® s’entend !

Et Jean-Claude Berton d’annoncer fièrement : « Aucun fruit ou légume n’est capable d’apporter tout cela en une seule fois ».

Récompenses  

Précisons aussi que, pour une commercialisation ayant débuté en 2006, l’OMEGACHOCO® a obtenu, dès 2008, la médaille d’Or au Salon International de l’innovation à Genève dans la classe « Alimentation, Santé et Hygiène ».

La Chocolaterie Berton a aussi remporté en 2018 le « Prix Stars et métiers » ainsi que le prix « Les pros ont du talent ». On en parle dans Commerce magazine avril 2018 et dans Chocolat Thérapie – le monde des artisans mai juin 2018.

Quelques anecdotes et / ou informations intéressantes

  • A l’origine, le chocolat était fabriqué par les pharmaciens  et vendus par eux en tant que produits thérapeutiques !
  • Même si vous devenez un adepte inconditionnel de l’OMEGACHOCO®, n’oubliez pas que l’organisme des chiens et des chats ne supporte pas le chocolat qui est toxique pour eux, voire mortel en grande quantité (il leur manque un enzyme pour détruire la théobromine).
  • « Grâce à mon OMEGACHOCO®, un fumeur arrête en dix jours et une personne lambda perdra cinq kilos en cinq semaines, sans changer son alimentation. » C’est ce que clame haut et fort Jean-Claude Berton. Bien entendu, c’est comme pour un médicament : si vous dépassez la « dose prescrite » qui est, au maximum,  de 4 carrés par jour et une tablette par semaine, les résultats risquent de ne pas être ceux attendus ! Ce qui fait donc 4 à 5 tablettes par mois maximum.
  • Saviez-vous que chez les Mayas, le défunt est accompagné de cacao pour son voyage vers l’au-delà ?
  • « Saviez-vous que la « drogue » la plus réclamée, la plus consommée de nos jours, ce n’est pas la cocaïne, ni le cannabis, ni même le tabac ou les alcools. C’est le chocolat ! »
    C’est ce qu’affirme Jean-Claude Berton !

Comment faire plus ample « connaissance » avec l’OMEGACHOCO® ?

Pour « entrer » encore plus avant dans l’ “intimité” de l’OMEGACHOCO®, il est possible de :

  • ou de venir goûter l’OMEGACHOCO®, puisque la Chocolaterie Berton est présente dans de nombreux salons « bio » tout au long de l’année, en France et parfois dans des pays limitrophes.

  • ou de passer directement commande par internet avec un code de réduction (voir ci-dessous). Peut-être est-ce le moment idéal pour penser à vos chocolats de Noël ?

Commande par internet

Pour ceux qui souhaitent commander l’OMEGACHOCO® (ou l’une des nombreuses autres spécialités), vous pouvez bénéficier d’une réduction en indiquant le code :

218000109

valable jusqu’au 31 janvier 2019.

Avec ce code, vous bénéficiez automatiquement d’une remise de 5% sur le montant de votre commande TTC (hors frais de transport si la commande est inférieure à 110€ TTC ; au-delà de 110€ d’achat, les frais de ports sont gratuits).

Livraison dans le monde entier (frais de port au cas par cas)

Lien vers la boutique de la Chocolaterie Berton pour commander

Lien vers le dépliant de l’Omegachoco®

Pour les personnes de la région de Strasbourg

La Chocolaterie Berton est régulièrement présente
aux Salons Bio&Co  à Strasbourg (Wacken).

Possibilité de faire des commandes groupées sur Strasbourg (me contacter).

Pin It on Pinterest

Share This

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer