De plus en plus de personnes sont confrontées à un cancer, soit directement soit dans leur entourage proche. C’est la raison pour laquelle j’avais, pour vous faire découvrir les extraits Beljanski, publier l’article

Quand Mitterrand soignait son cancer en catimini
avec les extraits Beljanski

Aujourd’hui, je souhaite vous annoncer la sortie du livre de Sylvie, fille du Dr Mirko Beljanski. Son livre s’intitule « Gagner la lutte contre le cancer » et son sous-titre est : « La découverte dont la République n’a pas voulu ».

Ce livre est disponible à partir du 17 septembre 2019.

Comment l’état français a détruit l’œuvre d’une vie : celle de Beljanski

Mirko Beljanski et son épouse Monique ont poursuivi pendant 50 ans, des recherches financées par l’état français. Recherches les conduisant à l’élaboration de produits efficaces contre le cancer et autres maladies graves. Ceci, au travers de la découverte d’extraits naturels non toxiques de plantes, aux propriétés anti-cancer. Ces extraits sont à utiliser en complément des thérapies conventionnelles (chimiothérapie, ….) et en synergie avec elles.

Alors que ces recherches ne pouvaient qu’être bénéfiques pour tous les malades concernés, l’état français a, en octobre 1996, missionné le GIGN pour détruire le laboratoire de Beljanski. De plus, l’état français l’a mis en état d’arrestation ainsi que son épouse. Du vivant de Mitterrand (jusqu’en janvier 1996), Beljanski bénéficiait implicitement de sa « protection ».

Nul doute que c’est le choc et le stress engendrés par cette terrible épreuve qui a largement contribué à provoquer une leucémie myéloïde aigüe chez Mirko Beljanski. Mais n’ayant plus accès à ses propres extraits qui avaient été entièrement détruits, il décéda brutalement, quelque temps plus tard (en 1998).

Comme vous le savez, le GIGN est spécialisé dans la gestion des crises, les missions dangereuses, en particulier concernant le contre-terrorisme, les forcenés, les arrestations à haut risque dans le grand banditisme, les individus dangereux…. .

Y voyez-vous un quelconque rapport avec Beljanski, chercheur tranquille et bien inoffensif ?

En aviez-vous entendu parler dans la presse ?

Bien évidemment, en 1996, aucun mot dans les médias officiels de cette « descente de police » ! Rien d’étonnant puisqu’il s’agissait d’une intervention militaire classée « Secret Défense » !

Aucun mot également dans ces mêmes médias pour annoncer que la Cour européenne des droits de l’homme rendait justice à Beljanski quelques années plus tard (en février 2002). L’arrêt de la Cour a prononcé à l’unanimité la condamnation de la France !

Il faut aussi savoir que de nombreux procès ont été intentés à Beljanski et à ceux qui le soutenaient ! Il a également été victime d’un ostracisme qui lui a porté un tort considérable, non seulement à lui-même mais aussi à toutes les personnes qui auraient pu bénéficier de ses découvertes.

Pour la petite histoire, Jacques Monod, prix Nobel, qui s’est farouchement opposé à Beljanski, est mort d’une leucémie.… Les extraits Beljanski auraient pu lui être utiles.… Monod est mort en 1976, à 66 ans. Actuellement, c’est à peu près l’âge où tant de personnes meurent d’un cancer….

La France aurait pu « briller » grâce à Beljanski

Cela fait plusieurs dizaines d’années que de nombreux laboratoires dans le monde s’esquintent à trouver une solution pour guérir le cancer (peut-être même à trouver un vaccin ?). Il me semble qu’un certain nombre de laboratoires a renoncé à « chercher » sur le sujet.

Des milliards de dollars ont été dépensés, en particulier aux Etats-Unis, pour des résultats assez maigres alors que, grâce à Beljanski, la France aurait pu se hisser à la pointe des recherches dans ce domaine du cancer.

Bien évidemment, il est facile de comprendre qu’un malade rapporte beaucoup à certains alors qu’une personne en bonne santé ne rapportera rien ou du moins pas grand-chose….

Donc quel intérêt de guérir vraiment les malades ? Aucun !

Sylvie Beljanski fait part dans son livre des publications scientifiques de plusieurs grandes universités américaines qui ont repris le flambeau et qui viennent valider les recherches de ses parents. En effet, Sylvie et Monique Beljanski se sont expatriées à New-York où elles ont été accueillies à bras ouverts. Bénéficiant de conditions exceptionnelles pour la reprise des recherches.

Le livre de Sylvie Beljanski

A mentionner d’abord que la première édition du livre a été publiée aux USA en 2018 et a été primée de nombreuses fois. Son titre : « Winning the war on cancer » (Gagner la guerre contre le cancer) en référence à la célèbre citation du Président Nixon.

Pour ce qui est de la version française, à remarquer une excellente préface de l’écrivain, journaliste et philosophe Pierre Lance.

Présentation du livre par Sylvie Beljanski
(vidéo de 2mn 48s)

Et dans l’intérêt des malades, Sylvie Beljanski a décidé de verser intégralement les droits d’auteur à la recherche.

Par ailleurs, un site web est consacré à ce livre.

Quelques extraits du livre de Sylvie Beljanski

Soigner Autrement

« Beljanski a offert à la médecine environnementale une explication scientifique, au niveau cellulaire, de la manière dont l’environnement affecte notre ADN. Monod a immédiatement compris que l’approche de Beljanski s’appuyait sur des données scientifiques très solides et était riche de conséquences philosophiques venant à l’encontre de sa propre théorie. C’était bien plus qu’une simple bataille d’experts sur l’origine du cancer. »

Les raisons économiques du développement du marché des compléments alimentaires

« Depuis la fin des années 1990, l’idée de satisfaire les besoins d’une population âgée et souffrant de multiples maladies chroniques – telles que l’hypertension et le diabète – a fait rêver les sociétés pharmaceutiques, ainsi que les sociétés de distribution de denrées alimentaires préemballées. Elles ont décidé de se faire une place sur le marché des compléments alimentaires. Pour des géants de l’alimentation tels que Nestlé ou Danone, une avancée vers les alicaments était particulièrement prometteuse, du fait de l’image positive associée aux produits conçus pour la santé. Et pour les sociétés pharmaceutiques, même si une marge de 25 % sur les alicaments est moindre que celle à laquelle elles sont habituées, les compléments alimentaires procureraient une certaine diversification, sans pour autant exiger l’investissement lié au développement d’un médicament. »

Diagnostic ou prévention ?

« La médecine conventionnelle fait très peu en matière de prévention et prétend d’ailleurs confondre diagnostic et prévention. De fait, ces deux termes sont complètement opposés : le diagnostic sert à recruter de nouveaux clients qui vont alimenter l’économie d’un système organisé autour de la maladie, alors que la prévention s’attache avant tout à les empêcher d’entrer dans ce système. »

Emotions et cancer

« Il est donc logique de considérer les émotions négatives comme un autre aspect des « facteurs » au sens large pouvant contribuer à la déstabilisation de l’ADN. Un gros choc émotionnel peut très bien, chez certaines personnes, précipiter l’apparition du cancer. Il ne fait aucun doute dans mon esprit que la résolution des émotions négatives participe intégralement à la compréhension des causes comme à la guérison d’une maladie et que l’approche la plus juste d’une pathologie n’est ni entièrement psychologique ni seulement physiologique. »

Conférences et dédicaces pour la parution du livre

En particulier, conférences à Nice le 7 septembre 2019 pour les professionnels ; et pour tout public, le 8 septembre, à Nice, le 22 à Aiffres (près de Niort) et le 29 à Bayonne.

Dates des conférences et des séances de dédicace (en particulier à Monaco, Toulon, Mouans-Sartoux, Cagnes-sur-Mer ….     ).  Avec la possibilité de demander à Sylvie de faire une conférence.

Les documentaires réalisés par Sylvie Beljanski

L’héritage scientifique de Mirko Beljanski

Documentaire de 22 minutes en français et en anglais
Disponible sur YouTube

Politiquement Incorrecte, mais Scientifiquement Exacte,
L’Histoire Beljanski : des Molécules et des Hommes ©
Documentaire de 53 minutes en français
Disponible sur YouTube

On pourra aussi consulter le livre de Monique et Sylvie Beljanski, paru en 2015 :

Beljanski – cancer, santé et prévention : Protocoles d’action et pistes de réflexion
Broché – 10 juillet 2015  Éditions Guy Trédaniel ‐ 2015

Quelques avis sur le livre à paraître de Sylvie Beljanski

Alex Lubarsky, auteur de l’ouvrage The Art of Selling The Art of Healing: How the Rebels of Today are Creating the Health Care of Tomorrow; and Why your Life Depends on It. États-Unis

«Ce récit va vous secouer jusqu’à l’âme, il va vous mettre en colère, vous éclairer, vous inspirer, vous donner de l’espoir et vous faire rire. Il va surtout vous convaincre sans l’ombre d’un doute qu’il est possible de guérir du cancer et qu’aucun monstre ne se cache derrière l’armoire.»

David P. Michaels, président de Foreign Press Association (FPA‐USA) – États‐Unis

«Tout au long de l’Histoire, on a toujours ridiculisé, persécuté ou traduit en justice les personnes géniales qui menaçaient les egos et les réputations de l’ordre établi et/ou les profits de l’industrie. Ce phénomène se vérifie particulièrement au niveau des industries de la science et de la santé. En réfléchissant à cette situation d’aveuglement, j’évoquais toujours Einstein ; maintenant j’y ajoute Beljanski. »

Ann E. Fonda, présidente de Annie Appleseed Project. États-Unis

« Ce livre fascinant marie à la fois une histoire personnelle et des informations détaillées sur les thérapies holistiques de suppression du cancer et d’autres maladies.

Sylvie a relevé le défi de présenter les recherches et les idées de son génie de son père, dans un monde dominé par les approches conventionnelles. Moi-même défenseur des personnes atteintes de cancer et survivantes ayant choisi des traitements non classiques, je suis bien placée pour mesurer les efforts qu’il a fallu déployer pour faire avancer des idées dérangeantes et réprimées. Les connaissances dévoilées dans cet ouvrage sont capitales et nous permettent de prendre des décisions en toute connaissance de cause pour nos traitements.»

Docteur Dominique Rueff, Président fondateur de l’ADNO et auteur de l’ouvrage Mieux que Guérir, et sur le web de La lettre du docteur Rueff – France

«J’ai lu d’un trait le livre émouvant et passionnant que consacre Sylvie Beljanski à son père, à ses travaux et à ces très mauvais traitements que lui infligea l’État Français.

Je ne doute pas un instant qu’à l’époque actuelle, celle de l’épigénétique, c’est-à-dire de l’influence de notre environnement sur notre génome et son expression, les découvertes de Mirko Beljanski auraient reçu un meilleur accueil dans la communauté scientifique. En privilégiant dans les mécanismes d’initiation des cancers le rôle de l’ARN et de l’ARN transcriptase, ce scientifique et humaniste a eu 30 ans d’avance sur l’état actuel de la science. II l’a payé très cher, mais l’amour et l’obstination de tous les êtres chers qui l’ont entouré permet aujourd’hui non seulement de le réhabiliter, mais de poursuivre et continuer ses recherches dont au moins deux grandes universités américaines se saisissent.

Lisez et faites lire ce livre, le combat contre le cancer a besoin de toutes les compétences et de toutes les bonnes volontés.»

Michele Cagan, éditrice de la revue Health Sciences Institute Members Alert – États- Unis

« Avec Gagner la lutte contre le cancer : la découverte dont la République n’a pas voulu, Sylvie Beljanski offre un aperçu révélateur des traitements naturels contre le cancer et des nombreuses vies qu’ils ont sauvées et transformées. C’est un parcours puissant, riche d’engagements et de découvertes, qui change la physionomie de la recherche contre le cancer et offre un espoir réel aux millions de malades cancéreux luttant pour survivre. »

Annie Brandt, survivante épanouie, fondatrice et présidente émérite de la Fondation Best Answer for Cancer – États-Unis

« Sylvie Beljanski a écrit un livre incontournable. Lisez-le absolument si vous êtes concerné d’une manière ou d’une autre par le cancer ou une maladie chronique. Que vous soyez actuellement malade du cancer ou aidant, survivant, chercheur, auteur, conférencier ou médecin, vous trouverez ce livre innovant, passionnant et capital.

De fait, même si pour l’instant vous n’êtes touché ni par le cancer ni par une maladie chronique, en découvrant ce que les statistiques nous prédisent -presque une personne sur deux va développer un cancer au cours de sa vie -vous voudrez lire ce livre! Il est très accessible. Sylvie s’y exprime d’abord en tant qu’enfant, puis comme professionnelle adulte à la recherche de vérité et de justice, tant dans les domaines médicaux que scientifique. L’ouvrage s’appuie sur d’excellentes sources sur informations scientifiques fiables, tout en étant extrêmement pédagogique. Il est à la fois sincère, captivant, poignant et éducatif tout cela en même temps: je l’ai adoré! »

Docteur Éric Kiener, médecin interniste libéral et auteur de l’ouvrage Une médecine pour l’homme debout – Suisse

« Je viens de lire l’ouvrage de Sylvie Beljanski. C’est un plaisir. De lecture fluide et sincère, il reflète à merveille l’esprit de l’époque vécue et partagée, le génie de Mirko Beljanski. Dans les années 70-80, le père de Sylvie a su défendre ses convictions scientifiques en cette période où le tout génomique avait la primauté voire même l’exclusivité sur l’épigénétique.

Médecin interniste libéral depuis 1974, j’ai toujours été à la recherche d’esprits créatifs car la maladie et les malades restent complexes et il est préférable d’être inventif pour lever les obstacles afin d’apporter une réponse aux désordres et souffrances. La question, plus que fréquente, de mes confrères et collègues : « Que trouves-tu à ce Mirko Beljanski, pourquoi prescris-tu encore ses médications, alors que la recherche biologique et thérapeutique a progressé ? ».

Je réponds inlassablement que sur le plan du résultat vécu, les patients qui prennent la triade basique (Pao, Ginkgo, Rovol) avec l’apport incontournable du ReaLBuild pour les cellules souches, ont une meilleure qualité de vie. Du fait de la stimulation de ces cellules réparatrices, ils supportent mieux la chimiothérapie, les rayons ionisants, la chirurgie et ont une durée de vie plus longue, plus confortable et surtout plus digne.

S’ils viennent me voir au stade terminal, la durée s’en trouve prolongée, ce qui leur laisse la possibilité de régler les rancunes et pardons sans oublier que dans le quotidien, l’appétit, la digestion, le sommeil sont plus compatibles avec une vie conviviale pour eux et leurs entourages.

Pour d’autres, la guérison est dans la ligne de mire. L’espoir est permis et souvent retrouvé.

Une des forces de ces nobles médications est leur compatibilité avec les différents outils thérapeutiques même des plus actuels (immunomodulation, thermothérapie, luminothérapie, biothérapie…). Pour revenir à nos patients qui viennent au cabinet médical, eux ont un a priori favorable et posent moins de questions car ils y sont présents par les recommandations de bouche à oreilles de ceux qui partagent les mêmes maladies. Rien ne vaut l’expérience partagée !

Les cellules malignes ne peuvent plus s’exprimer si les forces salvifiques (forces de guérison), qui nous habitent depuis notre conception, sont réveillées, en particulier par le travail des cellules souches régénératrices.

Il me semble que les plantes thérapeutiques mises en exergue par Mirko BELJANSKI remplissent bien cet aspect de la salutogénèse qui bien que pacifique reste efficace.

Merci Sylvie de tout cœur de nous avoir rappelé, par tes paroles et tes actes, que des hommes de génie et courageux comme ton père avec l’assistance soutenue de Monique, son épouse patiente et infatigable, sont en permanence bienfaisants pour notre humanité. »

Un lien d’affiliation pour acheter le livre à paraître de Sylvie Beljanski sera bientôt disponible ici.

A rappeler aussi le lien d’affiliation pour se procurer les extraits Beljanski (depuis New-York). Tous les détails dans l’article déjà paru et rappelé en début d’article.

Mais

pour se donner le maximum de chances de ne jamais avoir besoin des extraits Beljanski et de lourdes thérapies conventionnelles, rien ne vaut de se « purifier » et de se désintoxiquer régulièrement. Ce qui existe d’ailleurs quasiment dans toutes les religions.

Comme le dit le logo de mon site, il s’agit d’assainir et de nourrir pour renaître.

Alors, si vous ne pratiquez aucune « religion », et même d’ailleurs si vous en pratiquez une, je vous propose de « pratiquer » la « cure métabolique » qui aura des effets bénéfiques et dans certains cas, des effets parfois totalement inattendus. Faire cette cure tous les un ou deux ans, ne pourra qu’être propice pour se préparer une vieillesse en bonne santé mentale et physique. Voir l’encart ci-dessous.

logo de la cure métabolique

Si vous pensez que vous avez besoin
d'une détoxination complète de votre organisme

et si, en plus, vous avez besoin de perdre du poids, un peu ou même beaucoup,

 et que vous n'y soyez jamais arrivé(e)

Pin It on Pinterest

Share This

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer