Juste des pépins de pomme et des noyaux d’abricot !

i 23/08/2014 5 Commentaires par Elisabeth 8Catégorie(s) : Elisabeth
jMots clés : cancerTy Bollingervitamine B17pépins de pommenoyaux d'abricot

Jason habite New-York. Il est diagnostiqué avec un cancer en phase terminale alors qu’il n’a que 18 ans. Il a un cancer très rare, appelé « tumeur d’Askin ». C’était en 1986. A cette époque, on n’en réchappe pas.

Entre son dos et ses côtes, il a une énorme tumeur, qu’on lui enlève. Mais Jason refuse la chimiothérapie et les rayons.

Il reprend une vie normale mais un an plus tard, son cancer est de retour et il peut à peine marcher. Il est à nouveau opéré.

Cette fois-ci, il décide de faire la chimiothérapie et la radiothérapie alors même que les médecins hésitent à cumuler les deux, conscients du niveau de toxicité. Quelques mois plus tard, il a perdu 18 kg et est à l’article de la mort.

Mais grâce à sa forte constitution, à son expérience de compétiteur du « bras de fer » et grâce aussi à son jeune âge, Jason survit.

C’est alors qu’il décide de mettre de l’ordre dans son alimentation.

Mais vers ses 25 ans, on lui découvre une tumeur maligne dans un rein. Evidemment, on lui dit qu’il doit se faire enlever son rein, ce qu’il refuse.

Une cassette vidéo providentielle

C’est alors que Jason a l’occasion de visionner la cassette « World Without Cancer » (Un Monde Sans Cancer) dans laquelle il apprend que la vitamine B17  tue naturellement les cellules cancéreuses.

Il comprend alors que c’est la solution à son problème.

Il achète alors des kilos et des kilos de pommes et d’abricots pour n’en prélever que les pépins et les noyaux, qui contiennent justement cette vitamine B17. C’est ainsi qu’il vient à bout de son cancer.

Il ouvre alors un site internet   Apricots From God  grâce auquel plus de 28000 clients dans le monde pourront se procurer de la vitamine B17 sous différentes formes.

Il passe à la télévision et atteint une notoriété nationale, ce qui n’est pas du goût de la FDA (Food and Drug Administration)organe de certification des aliments et des médicaments aux USA – qui ne l’entend pas de cette oreille ; et «Big Pharma» aussi n’est pas loin et veille.

A ce sujet d’ailleurs, la France n’a rien à envier aux Etats-Unis. Il suffit de voir l’article de René Bickel  Les dérives mafieuses de notre système de santé  (il faut s’accrocher, c’est très long…mais très instructif).

Quant à Jason, les ennuis commencent pour lui en 1998. Mais cela lui laisse encore le temps de devenir champion du monde de bras de fer, en 1999.

Mais en 2003, il est condamné à plus de 5 ans de prison ! Alors même qu’il n’a enfreint aucune loi américaine !

La suite dans le livre d’où cette histoire est extraite ; cet article n’étant vraiment qu’un résumé de l’histoire de Jason, par respect des droits d’auteur habituels. Et par prudence, il se limite à un minimum d’informations.

Qui a écrit ce livre et pourquoi

C’est Ty BOLLINGER qui relate (sur moins d’une dizaine de pages) l’histoire de Jason dans son livre de 502 pages qui en est à sa 5è édition. On peut se le  procurer en anglais :  «Cancer Step Outside the Box».

Il existe en français mais uniquement sous forme d’ebook.

Le livre s’intitule : «Cancer Sortez de la boîte».

On peut se le procurer pour 25 euros soit sur cette page :    cancertruth   soit sur celle-ci :    cancersortezdelaboite.

Dans les deux cas, il est accompagné de 8 rapports gratuits dont l’auteur est aussi Ty Bollinger.

Ce livre est le fruit de 16 années de recherche. Il est essentiellement consacré au cancer mais il fait aussi mention de nombreuses autres maladies que la médecine officielle considère comme incurables (Alzheimer, sclérose en plaques, SLA, maladie de Charcot, diabète…).

Pour ce qui est de son contenu, la consultation des pages web précédentes en donne un très large aperçu et pour ceux qui voudraient pouvoir « lire » en anglais, il y a la possibilité d’utiliser le traducteur de Google.

Pourquoi Ty BOLLINGER en est-il arrivé à écrire ce livre ? On trouvera quelques éléments de réponse en parcourant les pages web précédentes et en lisant le livre !

PS1 : les adresses précises des pages web pour vous procurer éventuellement le livre sont uniquement fournies pour vous éviter d’avoir à chercher par vous-même.

PS2 : pour ceux qui seraient concernés, profitez-en, c’est la saison des abricots. Mais n’ayant pas encore lu tout le livre, je ne sais pas comment Jason avalait les noyaux d’abricot !

Commentaires

  1. Marie
    Le 02/09/2014 à 19:43

    Bonsoir Elisabeth,

    Je ne savais pas que le site de Ty Bollinger était traduit en français, je connaissais son travail en anglais. Je viens d’aller voir, c’est attirant.
    Et comme je n’ai pas lu son livre, je ne sais pas comment Jason a avalé ses fameux noyaux…
    Ce livre parle-t-il de prévention, ou seulement du traitement ?

    Voilà donc une autre piste parmi toutes celles déjà connues.
    J’espère surtout que tu es suffisamment lue pour que la nouvelle se propage…
    Je vais signaler ton article sur Facebook, cela peut aider.

    Amicalement.

    Marie.
    Marie Articles récents..Le plaisir de manger mieuxMy Profile

    Répondre
    • Elisabeth
      Le 02/09/2014 à 23:30

      Bonjour Marie

      Par manque de temps, je n’ai malheureusement que « survolé » le livre. Donc je n’en sais pas beaucoup plus. Cependant, au vu de toutes les pages web que j’ai parcourues lors de la préparation de l’article, je pense qu’il parle évidemment aussi de prévention.

      D’ailleurs, je viens de trouver le sommaire du livre sur cette page web qui pourra sûrement intéresser beaucoup de lecteurs :

      http://cancer-soinsalternatifs.over-blog.net/article-guerison-du-cancer-et-si-vous-sortiez-de-la-boite-61382545.html

      Et merci pour ton sympathique « signalement ». Je sais que je n’utilise pas suffisamment les réseaux sociaux, mais j’ai encore énormément de mal à m’y retrouver avec Facebook. Avec Twitter, j’ai un peu moins de mal….

      Amicalement

      Elisabeth

      Répondre
  2. Elisabeth
    Le 12/10/2014 à 12:53

    Pour ceux qui veulent en savoir encore plus sur la vitamine B17 (ou laetrile), on pourra consulter cet article de boisvert :

    http://santenature.over-blog.com/article-vitamine-b17-et-cancer-62109280.html (on y trouve aussi de nombreux liens) dont par exemple celui-ci :

    http://legauloisdechaine.blog.lemonde.fr/2010/03/17/laetrile-amygdaline-vitamine-b17-decouverte-et-fonctionalite/

    Elisabeth

    Répondre
  3. Dorian
    Le 18/11/2014 à 19:40

    Bonjour Elisabeth,

    Voilà un sujet passionnant. Haaa ces personnes emprisonnées parce qu’elles trouvent des dérivées à la médecine occidentale… C’est terrible mais bien vrai.

    J’ai pris l’habitude de manger les pommes entières ! Depuis que je sais que les pépins sont bons bien sûr. Je ne savais pas pour les abricots mais le noyau doit pas s’avaler « cul sec »…

    Au plaisir !
    Dorian
    Dorian Articles récents..Comment avoir confiance en la vie en toute situationMy Profile

    Répondre
    • Elisabeth
      Le 19/11/2014 à 00:14

      Bonjour Dorian

      C’est effectivement vraiment triste de voir qu’on s’attaque à ceux qui ont trouvé des moyens simples, efficaces et peu coûteux pour guérir.

      Pour les abricots, je n’ai pas encore essayé de manger les noyaux mais ils existent maintenant sous des formes plus faciles à avaler.

      Amicalement

      Elisabeth

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge