Hélène

Article invité (3è partie) proposé par Hélène Delafaurie du blog médecines bizarres.

Je suis une passionnée des médecines bizarres c’est-à-dire des médecines alternatives dont ont parle peu. Je n’ai pas pris un médicament chimique depuis des années. Je me soigne avec ces médecines bizarres et je viens ici vous parler de l’une d’elles, une thérapie qui m’a enfin permis de reléguer au placard un certain nombre de troubles que je traînais depuis des années.

Notre retour du Japon après le tremblement de terre

Comme je vous l’ai expliqué dans la première et la deuxième partie de cet article, je vivais au Japon depuis 24 ans. Le 11 mars 2011, j’ai subi le tremblement de terre, la peur du tsunami et le risque nucléaire. Je peux vous dire qu’on se sentait très mal, mon fils et moi. Là aussi, la thérapie par le son nous a été d’une grande aide pour gérer notre stress. J’ai pris la décision de partir en quelques heures. Je me sentais incapable d’assumer un risque nucléaire. Puis nous sommes revenus à Fujisawa 3 mois plus tard, en juin, pour scier tous nos meubles et les mettre à la poubelle : comme beaucoup d’étrangers et de Japonais quittaient le Japon, les brocanteurs se faisaient payer pour prendre les meubles : 2000€ pour vider notre maison ! Je n’avais pas les moyens de payer une somme pareille.

Nous avons mis chacun 24 ans de vie au Japon dans 10 caisses de 25 Kg envoyées par la poste parce que le déménagement par un professionnel coûtait 6000€ pour 3 meubles et 20 caisses de 20 Kg ! Je vous laisse imaginer le stress que nous avons subi mais nous nous en sommes sortis pas trop mal : tous les soirs, c’était lecture et respirations profondes, décontraction des épaules et des maxillaires avec le casque sur les oreilles.

Au retour, je me suis fait faire un examen audiologique complet, celui qui dure une heure, pas celui de 10 mn que font souvent les ORL, et le docteur n’en croyait pas ses yeux. «Vous avez l’oreille d’une femme de 30 ans!» … et tout le monde me dit que je fais 15 ans de moins que mon âge ! Pour l’oreille, c’est sûr, c’est la thérapie par le son.

Mais qu’est-ce que c’est, cette thérapie par le son ?

Je vous en ai un peu parlé mais sans entrer dans les détails. C’est le moment de tout vous dire. Commençons d’abord par le Dr. Tomatis, méconnu du grand public et méprisé par la plupart de ses pairs en France, qualifié d’« Einstein de l’oreille » dans les pays anglophones. Il fait partie de ces chercheurs maudits, exclus par l’Ordre des médecins pour une bonne raison : il guérissait des choses inguérissables et dès lors, ce n’était pas très profitable pour les médecins !

D’origine italienne, le père du Dr. Tomatis était chanteur d’opéra. Son fils était devenu ORL. Un beau jour, au début des années 1950, son père lui adressa l’un de ses collègues qui n’arrivait plus à chanter une certaine note. Or le pharynx de ce chanteur était en très bon état. Le Dr. Tomatis y perdait son latin. À tout hasard, il lui fit un examen auditif et découvrit que le chanteur avait un scotome, un «trou» dans son audition, qui correspondait à la note qu’il ne pouvait plus chanter. Ce fut le point de départ de ce qui devait devenir l’audio-psycho-phonologie, c’est-à-dire l’étude des relations entre l’oreille, la voix et le cerveau. Après une rééducation de son audition, le chanteur put de nouveau chanter la note en question.

Ce que la thérapie par le son peut soigner ou améliorer

Ce qui, au départ, n’était qu’une rééducation de l’audition devint un véritable monde. Pour cette rééducation, le Dr. Tomatis créa une oreille électronique, un appareil permettant de filtrer les fréquences, d’en supprimer et d’en rajouter ; il se rendit alors compte que cette rééducation des muscles de l’oreille moyenne permettait également de soigner ou d’améliorer :

  • la maladie de Ménière (vertiges incoercibles qui peuvent durer plusieurs jours),
  • l’hyperacousie (impossibilité de supporter certaines fréquences même à un volume tout à fait normal),
  • le «syndrome du cocktail» (impossibilité d’entendre une conversation dans un endroit bruyant),
  • l’hypoacousie (quand on devient dur d’oreille),
  • la dyslexie et les problèmes d’apprentissage parce que notre oreille n’est pas sur la bonne fréquence (langues étrangères) ou n’arrive pas à faire la différence entre 2 sons proches (dyslexie et autres « dys »),
  • les acouphènes dus à un son trop fort (en redressant les cils qui sont couchés)…

Au fur et à mesure de l’utilisation de cette thérapie pour des problèmes liés aux oreilles, d’autres effets bénéfiques et inattendus se firent jour.

Jusqu’à «l’accouchement sonique» pour les enfants autistes (les vrais, pas ceux qui sont devenus autistes à 18 mois suite à un vaccin de trop) qui sortent enfin de leur bulle en écoutant la voix de leur mère à travers des filtres qui reconstituent la voix in utero.

Et puis aussi, en vrac, l’amélioration

  • du sommeil,
  • des dépressions,
  • du stress,
  • de la maladie de Parkinson,
  • de la maladie d’Alzheimer,
  • des douleurs fantômes des membres amputés…
  • dans certains cas, du taux de cholestérol ou du diabète (le tympan, en bougeant pour s’adapter aux sons qui entrent, «masse» le nerf vague qui contrôle tout notre métabolisme),
  • de la posture et de la position dans l’espace (important pour les sportifs).

Il peut même arriver que des problèmes psychologiques remontent à la surface de l’inconscient et se trouvent résolus grâce à la thérapie par le son.

Sans compter que pratiquement tous les utilisateurs rapportent déborder d’énergie au bout de quelques semaines d’écoute.

Comment mettre en pratique la thérapie par le son

Le seul inconvénient de la thérapie du Dr. Tomatis est son coût et le fait qu’il faut aller passer plusieurs heures par jour à écouter sa musique filtrée dans un centre qui n’est pas forcément à côté de chez vous. C’est là que Patricia Joudry entre en scène. Elle avait suivi une cure Tomatis au Canada qui lui avait permis de guérir de son « syndrome du cocktail » qui l’empêchait d’avoir une vie sociale. Puis elle avait déménagé et avait de nouveau des problèmes acoustiques, d’énergie et de page blanche (elle était écrivain). Elle retrouva la thérapie de Tomatis chez des moines qui n’habitaient pas trop loin de chez elle et qui faisaient écouter de la musique filtrée à leurs élèves. De fil en aiguille, elle créa une thérapie en «prêt-à-porter», à faire chez soi, enregistrée sur des cassettes et à écouter avec un walkman. C’est celle-là que j’ai suivie et qui m’a fait tant de bien.

Maintenant, elle est sur CD et j’ai traduit tous les documents pour le public francophone.

Pour suivre cette thérapie efficacement, il est nécessaire d’avoir un lecteur de CD portable et des écouteurs ou un casque, tous les deux ayant une bande passante allant jusqu’à 20 000 Hz, puisqu’il faut que l’appareil puisse restituer les hautes fréquences thérapeutiques. Ensuite, pour le côté pratique de l’écoute, l’idéal, c’est un sac « banane » pour y mettre le lecteur et un ou deux CD afin de ne pas écouter toujours la même chose pendant plusieurs heures, car cela devient lassant.

Lecteur de CDCasqueEcouteursCD Basic Kit

Et pour une meilleure efficacité : les compléments alimentaires.

Pour les oreilles, j’ai 35 ans de moins que mon âge et pour les rides, on me donne à peine 50 ans… je ne vais pas vous dire que la thérapie m’a fait un «effet lifting» comme ils disent dans les pubs. Mais avec la thérapie, j’ai pris des compléments alimentaires… là, il y a peut-être quelque chose à creuser ! En effet, pour faire du bien à mon corps en général et à mes oreilles en particulier, et étant donné que la nourriture industrielle manque de nutriments de façon dramatique, je prends tous les matins un concentré de 52 minéraux et oligo-éléments, des vitamines et un anti-oxydant qui est bien plus puissant que la vitamine E ou C.

Cet anti-oxydant, le fabricant en avait envoyé à Tchernobyl pour un groupe d’enfants irradiés. Dans ce groupe, aucun cancer ne s’est déclaré ; or, comme vous le savez peut-être, l’irradiation provoque des fabrications massives de radicaux libres qui, eux-mêmes, provoquent des cancers. A un niveau moindre, ces radicaux libres provoquent le vieillissement de la peau…. et je fais d’une pierre deux coups : je soigne un éventuel cancer dû à une éventuelle irradiation et ….. mes rides…

Maintenant, je ne me contente plus des compléments alimentaires.  J’y ai adjoint les produits de soins de peau, les shampooings, gel douche, poudre à laver… car cette société (Neways) qui fournit ces compléments alimentaires, est en avance de 25 ans sur les autres qui commencent seulement à enlever le parabène de leurs ingrédients. Chez Neways, ils ont banni 3000 ingrédients toxiques ou susceptibles de l’être. Plus besoin de me balader avec ma loupe pour lire ce qu’il y a dans les produits d’usage courant ou même dans les médicaments (pour voir s’ils contiennent du talc et des parabènes par exemple).

J’ai eu de nombreux témoignages de mes clients. Une petite fille dyspraxique, Océane, peut enfin suivre sa classe ; Christian, 70 ans qui «ne devait pas rouler assez vite puisque la maladie de Ménière l’avait rattrapé, … [l’a] laissée au bord de la route après un an de thérapie» ; Jacques, dans les mêmes âges, a vu son audition passer de -80% à -20% ; Aimée, totalement dépressive et en hôpital, a pu, sous contrôle médical, diminuer ses médicaments au bout de trois semaines et en sortir au bout de 3 mois ; Georges, qui avait des acouphènes depuis presque 20 ans, les a «entendus» disparaître au bout de 3 semaines (c’est très exceptionnel que ce soit aussi rapide ) …

Finalement, c’est peut-être pour ces témoignages que le ciel n’a pas voulu de moi ! Pour que je puisse apporter la thérapie par le son à tous ceux qui pourraient en avoir besoin et qui auront la chance d’en entendre parler !

Afin que toutes les personnes intéressées puissent bénéficier des réponses, merci de laisser ci-dessous vos questions ou commentaires sur la thérapie. Je me ferai un plaisir d’y répondre.

Des témoignages de personnes ayant déjà utilisé la thérapie sont évidemment bienvenus dans les commentaires et bien sûr aussi sous forme d’article dans ce blog. Pour ce faire, contactez Elisabeth, l’auteur du blog.

Vous pouvez, par ailleurs, me retrouver sur mon blog de médecines bizarres ou sur mon site de thérapie par le son ou encore me contacter directement.

Si vous désirez suivre une thérapie par le son, faites-moi savoir que vous avez entendu parler de moi sur le blog «Histoires de Guérisons». Pour vous, j’aurai une offre spéciale. A «bon entendeur».

Hélène Delafaurie

Blog Site Contact

P. S. : les CD sont livrés avec, bien sûr, un « Guide de l’utilisateur » ainsi qu’avec la version française (traduction d’Hélène Delafaurie) du livre électronique de Patricia et Rafaele JOUDRY. Il est intitulé « La thérapie par le son : musique pour recharger votre cerveau ». Personnellement, j’ai trouvé ce livre époustouflant. Pour ceux qui seraient encore hésitants à se procurer la thérapie, je pense que ce livre finirait de les convaincre. J’ai donc sollicité Hélène pour qu’elle envoie gratuitement ce livre électronique, avant un éventuel achat, à toute personne intéressée. Il suffit donc de le lui demander.

Pin It on Pinterest

Share This