Au moins, elle n’aura pas besoin de nouvelles chaussettes !

i 04/02/2017 1 Commentaire par Elisabeth 8Catégorie(s) : lplus
jMots clés : santémaigririntestinsbien-êtresurpoidseffet yoyopèse-personne à impédance

Aujourd’hui le témoignage de Joëlle, maman de Chloé, témoignage qui pourra être utile et plein de promesses pour nombre d’entre vous.

Même si ce témoignage concerne une adolescente de 16 ans, que vous soyez jeune ou moins jeune, ce que vous pourriez entreprendre ensuite, pourrait complètement changer votre existence comme cela a changé la vie de plusieurs centaines de milliers de personnes. Il est vrai, pas en France !

Comme j’aime à le dire, il y a ceux qui sont malades parce qu’ils n’ont pas assez à manger et … il y a les autres….. qui sont malades parce qu’ils mangent trop et / ou trop mal. Il y a aussi ceux qui sont en surpoids et qui ne savent plus à quel saint se vouer pour perdre les kilos superflus dont tout le monde sait qu’ils sont nocifs pour la santé, à plus ou moins long terme.

Alors, que diriez-vous si vous pouviez avoir une santé enviable (pour votre âge) ? Car tout n’est qu’une question d’habitude. Et même que vous pourriez aussi perdre un paquet de kilos ! Enfin, ceux qui en ont trop, bien sûr !

Après Patrick qui a déjà livré un témoignage, il y a quelques semaines, voici donc aujourd’hui celui de Joëlle, la maman de Chloé.

Surpoids, quand tu nous tiens !

Début de l’automne 2015 : ma fille de 16 ans, Chloé, souhaite perdre du poids. Cela fait quelque temps déjà qu’elle y pense mais elle souhaite passer à l’action ; l’adolescence est bel et bien là et l’aspect physique compte beaucoup à cet âge.

Peser 75 kg et mesurer 1,60m commence à lui peser sérieusement, c’est le cas de le dire !

Pour essayer de l’aider, je commence par lui prodiguer des conseils, je tente de lui « interdire » certains aliments, de la conseiller sur sa façon de manger. Ça ne dure pas très longtemps ! Il aurait fallu la surveiller en permanence, cacher les aliments interdits et poser un cadenas sur le réfrigérateur ; en clair, cela revenait aussi à l’infantiliser ! De plus, je me suis rendu compte que faire appel uniquement à sa raison n’avait pas vraiment de sens !!! Et pour détériorer des relations mère-fille, rien de pire ! Je fais heureusement machine arrière très rapidement, sans aucun regret.

Avant-profil-1

Une quête de quelques mois

Fin 2015, ne sachant par quel bout prendre le problème, nous tentons une approche par le biais d’un  « comportementaliste alimentaire ». Au bout de quelques mois, je ne vois toujours pas le moindre début de changement ; seul mon portefeuille maigrit à vue d’œil.

Les médecines douces pourraient peut-être être une solution (?). Qu’à cela ne tienne, nous voici dans le cabinet d’un excellent homéopathe, au début du printemps 2016. La consultation se passe bien, le médecin fait un check-up complet et l’ausculte sous toutes les coutures. Toutes joyeuses et pleines d’espoir, nous repartons avec une ordonnance prescrivant quelques remèdes homéopathiques et des gélules de plantes que ma fille prend consciencieusement.

Au bout de 2 mois, aucune évolution, même toute petite, même microscopique… Chloé commence  à déprimer un peu. Je fais de mon mieux pour la rassurer et continue de chercher d’autres pistes. Bien sûr, l’homéopathie agit en profondeur et il faut être patient, ce que nous n’étions peut-être pas suffisamment, je l’avoue. Un traitement sur 6 mois, voire plus pourquoi pas, mais mon portefeuille maigrissait encore une fois beaucoup plus vite que ma fille, la plupart des produits prescrits n’étant bien sûr pas remboursés. Sans autre solution sous la main, nous décidons de continuer tout de même.

Enfin une solution

Fin printemps 2016, mini coup de théâtre pour nous…mais nous ne le savons pas encore à ce moment-là. Le hasard a voulu (mais le hasard existe-t-il vraiment ?) qu’à cette période, je croise Stéphane, un ami naturopathe à qui je me suis confiée  dans l’espoir qu’il me donne quelques pistes. Il me parle alors d’une solution dont il vient tout juste d’apprendre l’existence. Cette solution a l’air assez  étonnante de par son efficacité. Même si j’ai confiance en lui, je reste malgré tout un peu sceptique. Trop beau pour être vrai, je veux en savoir plus.

Il s’agit, me dit-il, d’un nouveau  protocole alimentaire mis au point par des naturopathes. Là, Stéphane commence vraiment à m’intéresser et je lui prête donc une oreille attentive ! Une heure et  deux thés verts plus tard, j’ai une idée un peu plus précise sur la question ; mais l’essentiel reste à faire : convaincre ma fille !

Nous profitons de nombreuses explications et surtout nous échangeons lors de réunions en « présentiel »  ou sur Skype,  avec des personnes dont les témoignages expriment des expériences très positives après l’application de la solution en question, ce qui nous a rassure et nous motive. Rien de tel que le partage d’expérience avec de « vraies » personnes.

Et en avant !

Lors de ces rencontres, Chloé observe, écoute beaucoup, pose quelques questions. Elle semble conquise mais prend encore le temps de la réflexion durant quelques jours. Et puis, motivée comme jamais (c’est un des éléments les plus importants à mes yeux), elle décide de se lancer dans l’aventure, encouragée par celles et ceux qui l’ont tentée avant elle.

C’est parti pour Chloé !

Quant à moi, ce que je redoute pour elle, ce sont d’éventuelles fringales, de gros coups de pompe ou un moral en berne. Se nourrir différemment l’espace de quelques semaines tout en vivant parmi les « autres »  (famille, amis…) ne me semble pas forcément gagné d’avance. Et bien non, une fois lancée, ma gourmande de fille trace sa route, sans fringales, sans grosse fatigue, sans manger de gâteaux en cachette et tout en gardant le moral ! Que demander de plus !

Il faut dire que contrairement à ce que je pensais, il lui a été conseillé de se peser tous les jours…car effectivement, elle perd inexorablement un peu de poids quasiment chaque jour. Rien de mieux pour garder la pêche et maintenir son moral au beau fixe. Bien sûr, pour apprécier ces résultats au jour le jour, il faut utiliser un pèse-personne à impédance qui mesure non seulement le poids avec précision mais aussi le taux de graisse et d’eau dans le corps (voir les graphiques plus bas).

Pourquoi moi j’ai adhéré à cette « formule »

C’est pour moi une FORMULE SANTE avant tout.

Une formule santé très différente de la palette de régimes et autres programmes destinés uniquement à perdre du poids, parfois au détriment de la santé  et souvent avec le risque presque systématique d’un effet yoyo.

Une formule santé qui permet de rééduquer en douceur le système intestinal, notre « sacrée tuyauterie » comme j’aime l’appeler affectueusement, notre tuyauterie trop souvent malmenée. Et ça, ça me plaît car je suis persuadée que notre « deuxième cerveau » doit être chouchouté pour être en santé voire pour venir à bout de certains maux. Oui, je sais, dorloter ses intestins peut paraître un peu incongru et pas très « glamour », mais je persiste et signe.

Une formule santé qui permet aussi de se désaccoutumer des sucres qui, consommés en trop grande quantité, se transforment souvent en graisses et ont aussi plus largement des effets délétères sur notre santé.

Une formule santé complète : on s’hydrate suffisamment, on mange moins bien sûr et surtout mieux,  le temps du protocole au moins, et si on continue après, c’est encore mieux (mais on ne fait pas un régime permanent, surtout pas). C’est souvent plus facile si on a expérimenté de nouvelles habitudes alimentaires pendant quelques semaines et qu’on ressent alors un réel bien-être. On rééduque surtout et avant tout le système intestinal en lui apportant des nutriments spécifiques naturels d’excellente qualité  permettant, par la même occasion, de drainer le corps de ses toxines.

Une formule santé géniale qui permet avant tout de retrouver du « peps », de réapprendre à prendre soin de soi par des actes simples à mettre en place. Si une « ado » gourmande (motivée, certes) y arrive, cela peut être à la portée de tout un chacun.

Une formule qui offre la merveilleuse surprise d’un effet secondaire fabuleux, comme un magnifique bouquet final : celui de perdre du poids pour ceux qui en ont besoin et seulement ceux qui en ont besoin, c’est ça qui est dingue !

La magie de la transformation

Grâce au « miraculeux » pèse-personne à impédance, Chloé a pu suivre ses progrès de très près. Son poids et sa masse grasse ont diminué régulièrement, un peu tous les jours et… plus étonnant, le taux d’eau de son corps a augmenté en parallèle.

poids_eau_graisse_1mois

Chloé a appliqué ce nouveau protocole alimentaire sur environ 2 mois.

Les résultats de la première période d’un mois sont significatifs comme le démontrent les photos avant/après.

Avant-apres-profil-1 Avant-apres-face

A la fin de cette étape d’un mois (10 juin au 9 juillet) :

– elle a perdu 6 kilos soit 8 % de son poids de départ et 20 cm de tour de ventre au niveau du nombril

– sa masse grasse est passée de 35 % à 30,1 % (peut varier de 4 % à 60 % pour les femmes de moins de 30 ans) en même temps que son taux d’eau est passé de 45 % à 48,5 % (peut varier de 66 % à 27,5 %)

poids_graisse_1mois

Vers le 15 août,  Chloé pèse 65 kg ; elle a donc perdu 10kg, soit 13,3 % de son poids de départ.

Six mois après, mi-décembre, elle n’a repris qu’environ  2,5 kg au total, alors qu’elle s’alimente sainement mais normalement.

Elle reste gourmande tout en étant raisonnable sur les quantités. Et ce qui m’étonne le plus, c’est qu’elle est  beaucoup moins attirée par les aliments sucrés.

Depuis, son poids n’a pas bougé, malgré les fêtes de Noël qui sont passées par là.

 poids_sur_6mois

Alors non, Chloé n’a pas eu besoin d’acheter de nouvelles chaussettes ! Par contre, elle a changé de taille de pantalon avec bonheur. Je me rappelle très bien de ce jour où elle a enfilé son short en jean « du temps d’avant ». Elle a effectué une petite danse du ventre pour rire et quelques instants plus tard, son short avait glissé jusqu’au sol. Nous avons éclaté de rire mais je voyais surtout son regard rayonnant de fierté.

Elle a aussi retrouvé le plaisir de se glisser dans des vêtements sympas qui la mettent en valeur. Même si bien sûr l’aspect physique n’est pas représentatif de la valeur d’une personne, pour une « ado », c’est tout de même important de se sentir à l’aise dans son corps.

En conclusion

Avançant lentement mais sûrement, Chloé a décidé de recommencer le protocole alimentaire ce printemps pour perdre les kilos qu’elle juge encore encombrants. Nul doute qu’elle gagnera encore en confiance.

A très bientôt pour la suite des aventures de Chloé !

PS1 : suite à la présence des photos, tous les prénoms ont été volontairement modifiés

PS2 : n’hésitez pas à transmettre cet article aux personnes de votre entourage qui pourraient être concernées ; elles vous en seront très reconnaissantes !

@@@@@@@@@

Si vous voulez en savoir plus  sur le nouveau protocole  alimentaire que Chloé a suivi pendant quelques semaines,  inscrivez-vous en complétant le formulaire spécifique au bas de l’article.

Vous aurez ainsi accès à des informations qui ne seront pas diffusées, dans un premier temps, sur le blog ou le seront avec un mot de passe.

Il y a régulièrement des vidéos de présentation sur le sujet (avec questions-réponses en direct).

Intéressé(e) à court, moyen ou long terme

par ce nouveau protocole alimentaire ?

Commentaires

  1. salle de sport lille
    Le 31/05/2017 à 08:22

    Article très itéressant

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge