Pierre souffre d’un cor au bord externe d’un pied. Au bout de deux mois, la douleur est si vive qu’il est handicapé pour la marche.

Il n’a eu aucun résultat avec l’homéopathie et des emplâtres achetés en pharmacie ont produit des effets corrosifs potentiellement dangereux.

Il lui vient l’idée de recourir au moxa, courant en médecine chinoise. Il ne trouve cependant aucun écrit extrême-oriental sur ce sujet.

Il va donc à l’aventure ! Il s’applique, avec prudence,  de nombreuses séances de moxa et sa persévérance finit par payer. La zone cornée devient très dure ; il coupe alors cette protubérance, se débarrassant ainsi de son cor au pied.

 D’après Vie et action (André Passebecq) n° 228, novembre/décembre 1998 (p. 44)

Pin It on Pinterest

Share This