Rançons du progrès : comment éviter de les subir

Dès 1965, le Docteur Jean-Pierre Maschi commence à réaliser que, dans les pays industrialisés, il y a prolifération d’appareils de toutes sortes, produisant ou utilisant le courant électrique. Il pense que ces appareils sont capables de perturber l’environnement électrique par les ondes électromagnétiques qu’ils émettent.

Il pense qu’il s’agit là d’une nouvelle forme de pollution qu’il appelle

« POLLUTION ELECTROMAGNETIQUE »

A remarquer qu’alors, les ordinateurs domestiques, les téléphones portables etc… n’existaient pas encore !

A l’heure actuelle, le mot « pollution » est-il encore suffisant ? Ne devrait-on parler plutôt d’un « empoisonnement » électromagnétique ? Ou même d’un véritable « crime » contre l’être humain ?

Avant d’aller plus loin et pour pouvoir s’y référer pour en savoir plus, je précise que l’essentiel de cet article et les informations publiées sont inspirés du site web du Docteur Maschi (ne semble plus exister) et plus particulièrement du livre électronique (idem) de 94 pages gracieusement offert et disponible sur internet (mais dans l’état actuel de son site, ce document ne fait que 74 pages, les 20 dernières pages étant manquantes).

Comment lui vient cette idée de pollution électromagnétique ?

L’idée de cette pollution lui est venue en se basant

– d’une part sur des résultats de travaux scientifiques,

– d’autre part, sur des observations personnelles.

Etudes qui ont convaincu le Docteur Maschi

Le Docteur Maschi se base d’abord sur la biométéorologie qui est la branche de la science qui étudie les effets des phénomènes météorologiques sur les organismes humains. Et concernant par exemple les affections rhumatismales, cardiaques ou nerveuses, on sait, depuis des siècles, que certaines personnes atteintes accusent une accentuation de leurs troubles avant un changement de temps (j’avais ainsi un grand-père qui, grâce à ses rhumatismes, nous annonçait le mauvais temps…).

Et ce n’est qu’au début du XXè siècle qu’une explication physique, liée à des phénomènes électriques, fut trouvée.

Le Docteur Maschi se base également sur des enquêtes épidémiologiques qui mettaient en évidence, et mettent encore en évidence que ces mêmes affections sont de plus en plus fréquentes dans les pays industrialisés et relativement peu répandues dans les pays en voie de développement.

C’est ce qu’on appelle les « maladies de civilisation ».

Mais c’est en prenant connaissance du livre « Les atteintes oculaires déterminées par les accidents électriques » du Docteur Philippe DE SAINT-MARTIN, publié en 1957 par le Comité médical d’Electricité et de Gaz de France, que le Docteur Maschi a été convaincu de l’existence d’une pollution électromagnétique et de ses effets sur les organismes humains. Ce livre traite essentiellement des accidents oculaires mais une partie du livre est consacrée aux « Complications tardives de l’électrocution« .

Le Larousse (internet) définit l’électrocution comme étant l’« Ensemble des lésions consécutives au passage d’un courant électrique à travers le corps ainsi qu’au dégagement de chaleur concomitant. »

Wikipedia précise : « L’électrocution est une action mortelle du courant électrique dans un organisme humain ou animal. Un courant alternatif de 75 mA à 50-60 Hz traversant le corps durant une seconde produit une fibrillation ventriculaire, létale sauf intervention rapide. »

Par ailleurs, tout un chacun sait que l’électrocution est favorisée si la peau du sujet est humide ou s’il existe une « bonne terre » (cas d’un sujet dans une baignoire, par exemple).

Dans le livre mentionné, il est dit :

« L’électrocution accidentelle peut entraîner la mort et le nombre de tels accidents est grandissant avec la multiplication des appareils électroménagers. Les travaux effectués depuis plusieurs dizaines d’années ont mis en évidence les manifestations secondaires et tardives de l’électrocution. On a pu ainsi constater, chez de tels accidentés, l’apparition de troubles au niveau des principales fonctions de l’organisme.»

C’était il y a près de 70 ans !

L’auteur étudie les différents troubles dont voici l’énumération :

appareil cardio-vasculaire : extrasystoles, fibrillation auriculaire, syndrome angineux, infarctus du myocarde, crises de tachycardie…….

système nerveux : hémiplégie accompagnée d’aphasie, épilepsie, paraplégie pure ou sensitivo-motrice, névralgies cervico-brachiales, sciatiques, syndromes parkinsoniens, céphalées, cas dont l’aspect clinique évoque la sclérose en plaques, troubles psychiques et neuropsychiques.

altérations osseuses avec décalcification diffuse ou construction osseuse avec ostéophytoses.

Le Docteur Maschi dit dans son livre :

« Les complications tardives de l’électrocution sont, essentiellement, des affections rhumatismales, cardiaques et nerveuses considérées comme des maladies de civilisation, sensibles aux changements de temps, donc à des phénomènes électriques.

Après avoir lu ce livre, j’ai immédiatement pensé que ce que le courant électrique peut provoquer en une fraction de seconde en traversant le corps humain, la pollution électromagnétique pourrait le faire progressivement en plusieurs années.

J’ai alors formulé une théorie selon laquelle la pollution électromagnétique provoque une lente et progressive électrocution des organismes humains qui, suivant les individus et en fonction de facteurs génétiques, de prédisposition, peut jouer un rôle déterminant dans les affections rhumatismales, cardiaques et nerveuses.

Il faudra souvent une électrocution infime durant dix, quinze, vingt ans…. pour qu’apparaissent les troubles de ces différentes affections. »

Les résultats de divers travaux scientifiques ont convaincu le Docteur Maschi de l’existence d’une pollution électromagnétique, mais ce sont des observations personnelles qui, initialement, lui ont donné l’idée de cette pollution.

Observations du Docteur Maschi

Tout d’abord, le Docteur Maschi observe que tous les habitants de la terre savent que les femmes donnent naissance à des bébés tout nus et ce n’est pas de sitôt qu’ils viendront au monde, habillés et chaussés !

Les hommes ne constituent finalement qu’une espèce animale parmi des milliers d’autres !

Le Docteur Maschi fait aussi une deuxième observation évidente et capitale. Il dit :

« Dans certaines parties du globe, depuis quelques centaines d’années, les hommes ont créé un univers totalement artificiel qui, à partir du début du XXème siècle, a été bouleversé par l’invasion des appareils, des matériels utilisant le courant électrique.

L’électricité est un phénomène naturel.

Ce n’est pas elle qui est responsable de la pollution électromagnétique.

Le courant électrique est une invention humaine.

C’est lui qui permet le fonctionnement de tous les appareils électriques qui émettent des ondes électromagnétiques, non prévues par la Nature.

La production de ces ondes ne cessant d’augmenter, il est normal qu’elles aient pu perturber notre environnement électrique et occasionner une pollution électromagnétique. »

Après ces observations très simples, le Docteur Maschi fait d’autres constatations évidentes qui l’amènent à penser que les conditions de vie sont aussi à l’origine de pollution électromagnétique.

Il dit :

« Dans les pays industrialisés, les habitants sont, la plupart du temps, habillés, de jour comme de nuit, de vêtements en fibres synthétiques, productrices d’électricité statique, ce qui soumet leur peau, en permanence à une véritable agression électrique.

Ils ont, généralement, des chaussures à semelles de caoutchouc ou de matière plastique, qui les isolent, électriquement, du sol.

A mon avis, les maladies de civilisation sont peu répandues dans les pays en voie de développement pour des raisons évidentes.

Dans ces pays, les populations autochtones vivent encore très près de la Nature, à l’abri des ondes électromagnétiques émises par les appareils électriques. En raison de la chaleur, le port de vêtements en fibres synthétiques est peu apprécié.

Et surtout, une grande partie de la population marche encore pieds nus. Ainsi chaque sujet vit en permanence « à la terre ». »

« Traitement » contre la pollution électromagnétique

Suite à ces constatations, le Docteur Maschi a cherché à mettre au point un traitement pour lutter contre cette pollution électromagnétique.

On en trouvera le détail aux pages 6 et 7 de son livre électronique et un résumé de son protocole de soins ici (le site ne semble plus exister).

Début 1967, le Docteur Maschi commence à faire suivre ce traitement à certains de ses patients atteints de rhumatismes, qui, au bout de quelques semaines, venaient lui dire leur satisfaction.

Quelque temps plus tard…… il eut une visite qui l’amena à s’intéresser à la sclérose en plaques (SEP).

Arthrose et SEP d’une boulangère

Agée de 58 ans, cette boulangère avait une arthrose vertébrale très douloureuse et aussi, depuis une trentaine d’années, une sclérose en plaques. Elle se déplaçait avec deux cannes.

Il a déjà été dit que les affections rhumatismales, cardiaques ou nerveuses sont très rares dans l’hémisphère Sud et les pays en voie de développement. Or la SEP fait partie des maladies nerveuses.

Ce qui amène encore le Docteur Maschi à penser qu’elle pouvait être, également, une maladie de civilisation.

En plus, la SEP se retrouvait parmi les affections répertoriées dans les complications tardives de l’électrocution.

Cette boulangère attira l’attention du Docteur Maschi sur les effets du stress qui accentuait ses troubles moteurs de façon passagère.

En fonction de l’importance du stress, elle retrouvait son état initial, au bout d’un temps plus ou moins long.

Ayant scrupuleusement suivi le traitement du Docteur Maschi, son état s’améliora au point qu’elle finit par pouvoir se déplacer sans cannes.

Au cours des années suivantes, des milliers de sclérosés en plaques lui ont fait part de constatations semblables.

Le Docteur Maschi met à disposition, dans son site (ne semble plus exister), le hors-série, d’octobre 2010, consacré à la sclérose en plaques ( journal « Pratiques de santé »).

Remarque : depuis les constatations du Docteur Maschi, il faut aussi signaler que le vaccin contre l’hépatite B a, il y a quelques années, provoqué des scléroses en plaques.

Novateur et précurseur

Il ne fait pas bon, en France, être novateur et précurseur. Nombreux sont ceux qui en ont subi les conséquences.

Le Docteur Maschi ne fait pas exception : il a été rayé à vie de l’Ordre des Médecins en 1968 (à l’âge de 40 ans !), lequel Ordre s’est acharné en lui intentant trois procès.

Convaincu de la justesse de ses idées totalement nouvelles et dans l’intérêt de ses nombreux patients, le Docteur Maschi a alors continué d’exercer illégalement la médecine.

En 1990, il a été amnistié de sa radiation à vie par le Président François Mitterrand puis entièrement réhabilité en 2002 par le Président François Chirac.

Tous les détails se trouvent dans son livre électronique (le site ne semble plus exister).

Et enfin, depuis quelques années, on commence, implicitement, à lui donner raison.

De multiples études et preuves intéressantes

Un ex-directeur de Nokia témoigne que le portable lui a détruit la santé ; il souffre, en particulier, d’une sclérose en plaques.

Les cadres de la Sillicon Valley protègent leurs enfants des écrans !

La Fondation EDF reconnaît le lien entre l’électricité et la sclérose en plaques !

Des Américains ont cru faire une découverte extraordinaire en reprenant, sans le savoir, la théorie du Docteur Maschi !

Les 4 sujets précédents figuraient  dans le site du docteur Maschi qui ne semble plus exister.

Leurs poules ont du réseau mais ne pondent plus !  voir

Des vaches également impactées ! Les politiques vont-ils attendre que les poules aient des dents ?  voir

Vrai / faux en matière de téléphonie mobile et de WI-fi  voir

Rapports gouvernementaux et indépendants sur les conséquences biologiques et sanitaires de la téléphonie mobile  voir

Le Docteur Maschi indique, par ailleurs, dans son livre électronique qu’un article de « Science et vie » de 1974 mentionne que des chercheurs canadiens ont montré que quelques minutes d’exposition à des rayons de 27 mégahertz émis par une source de 5 watts suffisaient à provoquer une perte importante de myéline, substance entourant la fibre nerveuse.

Ces chercheurs n’avaient pas fait le rapprochement avec la sclérose en plaques !

En conclusion

Pour ceux qui veulent en savoir encore plus, il est à signaler que le Docteur Maschi a publié plusieurs livres sur son combat et son expérience de la sclérose en plaques.

Il existe également un film tourné en 2006 par Jean-Yves Bilien et consacré au Docteur Maschi. On peut se le procurer sous forme de DVD, en location ou à l’achat.

Et n’oublions pas que les préconisations du Docteur Maschi sont valables à titre préventif. N’attendons donc pas d’être malades pour agir !

Egalement bon à savoir : l’existence d’un isolant anti-ondes vendu exclusivement par Castorama.

Et suite à toutes ces informations, je vais personnellement sérieusement commencer par m’intéresser aux anciens téléphoniques analogiques car il semblerait qu’il soit possible de concilier santé et progrès !

Commentaires

  1. wenck
    Le 16/04/2015 à 10:02

    Bonjour Elisabeth,

    Merci pour ce pertinent et très intéressant article.

    Cordialement
    Nicole

    Répondre
  2. Elisabeth
    Le 16/04/2015 à 10:31

    Merci, Nicole, pour votre appréciation !

    Elisabeth

    Répondre
  3. Marie
    Le 27/05/2015 à 20:25

    Bonsoir Elisabeth,

    Merci pour cet article plein de liens très utiles.
    Je connais bien le sujet, mais je ne savais pas que l’on pouvait par exemple encore se procurer des téléphones analogiques.
    Même si pour l’instant certains modèles sont épuisés (sur le site).
    Je vais attendre ou essayer de trouver une autre source.

    Merci encore !
    Cordialement.
    Marie.
    Marie Articles récents..Manger à sa faim pour perdre du poidsMy Profile

    Répondre
  4. Elisabeth
    Le 28/05/2015 à 23:12

    Bonsoir Marie

    Comme tu connais bien le sujet, cela pourrait être très intéressant de compléter mon article, sous forme d’un article « invité » par exemple, sur mon blog ? Si le coeur t’en dit bien sûr !

    Pour les téléphones analogiques, il me semble qu’ils en vendent dans les boutiques Orange, par exemple. Il s’agit de « téléphones filaires » = téléphones analogiques ?

    Cordialement

    Elisabeth

    Répondre
  5. Johann
    Le 29/07/2015 à 11:07

    Bonjour,

    faisant quelques recherches pour une patiente atteinte de SEP, je tombe sur cet article… avant même de connaître les travaux du Dr Maschi et son histoire passionnante.

    Du coup j’ai aussi dévoré la partie sur la pollution électromagnétique, je constate que de plus en plus de personnes témoignent que ce mal semble à l’origine de leurs problèmes.
    Tout comme on évite le gluten, va-t-on revenir au système filaire pour éviter ces ondes ?
    Ou alors inventer des smartphones gluten-free ? 🙂

    Un grand merci pour ce grand regroupement d’infos et pour votre travail 🙂
    Johann Articles récents..Qu’est-ce l’indice glycémique (IG) ?My Profile

    Répondre
    • Elisabeth
      Le 30/07/2015 à 08:25

      Bonjour Johann

      Et merci pour votre commentaire, très apprécié d’une part. D’autre part, j’ai bien aimé votre « smartphone gluten-free » !

      Elisabeth

      Répondre
  6. Hélène Delafaurie
    Le 23/11/2015 à 14:07

    Très bel article très instructif. Je me suis un peu penchée sur la question il y a des années. Je vais m’y remettre car un nouveau membre de la famille en est atteint.
    Pour ma part, j’ai toujours sur mon smartphone de quoi l’utiliser « gluten-free » (bravo Johann pour cette expression) une pastille de Shungite. Il paraît que c’est efficace.
    L’espoir fait vivre.
    Hélène

    Répondre
  7. Elisabeth
    Le 26/11/2015 à 21:46

    Concernant la manière de se protéger par rapport à son smartphone et wifi etc…, il y a tellement de gadgets qui sont vendus qu’on ne sait vraiment pas quoi acheter. Chacun dit que son « truc » est efficace. Alors comment faire ?

    Il faudrait que quelqu’un puisse se procurer tous ces gadgets et aient les moyens techniques adéquats pour tester l’efficacité.

    Je ne sais pas s’il existe une telle étude.

    Elisabeth

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge