3 médecins sur 4 refuseraient la chimiothérapie pour eux-mêmes !

Cela en dit long… Mais les médias traditionnels ne se précipitent pas pour diffuser certaines informations.

C’était déjà le cas en 1956, quand le Dr Hardin B Jones annonçait (après une étude de vingt-trois années sur les cancéreux) que les patients non traités ne mouraient guère plus vite que ceux qui recevaient la chimiothérapie, bien au contraire. “Les patients qui ont refusé tout traitement ont vécu en moyenne douze ans et demi. Ceux qui se sont soumis à l’intervention chirurgicale et aux autres traitements traditionnels ont vécu en moyenne trois ans seulement.”

Plus récemment, l’équipe du site de la Chaine d’information libanaise Al Manar avait publié   “Rapport accablant : 3 médecins sur 4 refusent la chimio pour eux-mêmes”  . Ce rapport avait été repris et commenté sur son blog, en juin 2012, par le docteur Jacques Lacaze, diplômé de cancérologie.

Maintenant qu’il est à la retraite, il ne se prive pas de dire ce qu’il pense dans cet article intitulé : “La chimiothérapie contre le cancer n’a pas la cote”(la page ne semble plus exister).

On pourra également consulter l’article : “Chimio : les vérités indésirables”  paru sur le site http://www.echo-zen.com/ .

Ma propre théorie sur le sujet : sauf cas particuliers, la chimiothérapie constitue une telle agression pour le corps humain que, seuls s’en sortent vivants ceux dont le capital vital n’est pas trop faible.

Alors autant “souffrir le martyr” en avalant à forte dose des jus de fruits mais surtout de légumes Sourire, en faisant de l’exercice physique et en mettant en oeuvre des habitudes saines de vie dans son quotidien, plutôt que de “souffrir le martyr” en subissant une chimiothérapie  Malade.

A ce propos, on pourra avec profit, prendre connaissance des travaux du Dr Gernez par exemple.

Sachant que d’autres précurseurs ont aussi obtenu de remarquables guérisons en matière de cancer.

Pin It on Pinterest

Share This