Si chouette, le café ?

i 27/04/2014 4 Commentaires par Elisabeth 8Catégorie(s) : Passebecq
jMots clés : prostatecaféprostatitevessie

Chouette en grains de café

La soixantaine, le mari de Mme Liliane F. avait, depuis deux ans, des troubles assez importants de la vessie, ainsi que de la prostate (prostatite).

Par intermittence, il souffrait d’évacuations difficiles de l’urine, dues à une faiblesse de la vessie et du muscle de la prostate.

Un an auparavant, il avait dû être sondé et avait pris des médicaments naturels à base de plantes.Son état s’améliorait mais suite à deux rechutes le mois précédent, il avait pris des produits phytothérapeutiques et homéopathiques qui lui avaient permis de rétablir le flux d’urine.

Trop de café !

Il consommait, chaque jour, beaucoup de café aussi bien biologique qu’ordinaire. Et depuis plusieurs années, madame lui avait demandé de réduire sa consommation. Il finit par l’écouter, madame sachant depuis très longtemps que le café était un excitant, qui, pris à haute dose, était nocif à bien des égards.

Malgré les mêmes remèdes qu’il continuait de prendre, les troubles revinrent.

C’est alors qu’elle prend connaissance de l’article “Le café inoffensif ou nocif ?” publié dans  la revue n°218 de  “Vie et action”. Article qu’elle fait lire à son mari qui accepte alors la proposition de sa femme de ne pas boire de café pendant trois semaines.

Avec  un  résultat  qui  ne  s’est  pas  fait  attendre !

La vessie s’est remise à bien fonctionner et encore mieux qu’avant : elle se vidait complètement et avec une grande facilité.

Ils étaient alors très soulagés, tous les deux. Mais un jour, n’ayant pas le café de céréales à disposition, il prit du café lyophilisé ; dès la nuit suivante, il a eu du mal à se soulager. La preuve était faite du lien direct entre café et problèmes de vessie et prostate.

Depuis lors, le mari de Mme Liliane F. ne prend plus, ni café ni médicaments.

En conclusion

Il est indéniable que le café a joué dans ce cas un rôle important ; cependant, il est nécessaire d’ajouter d’autres mesures d’hygiène vitale relatives au gluten, au  lait etc.

Et dire qu’il existe des confréries de buveurs de café ! Clignement d'œil Dans leur intérêt, on devrait en refuser l’accès aux hommes ! Encore que, pour les femmes, il y a sûrement aussi des effets nocifs !

D’après André Passebecq, revue Vie et action n° 225, mai / juin 1998, Les “incurables” que j’ai connus, Prostatite et café, p. 45

PS : le Dr André Passebecq nous a quittés fin 2010, à l’âge de 90 ans. Jusque là, il organisait régulièrement des stages. Les participants venaient parfois de loin pour y assister. Pour ceux qui seraient intéressés, quelques fidèles de l’oeuvre d’A. Passebecq  organisent, dans l’esprit “Vie et Action” un stage de 2 jours à Strasbourg, les 24 et 25 mai 2014, stage intitulé “Rajeunir l’organisme et son système nerveux” (pour les détails, voir l’encart dans le haut de la barre latérale droite).

Commentaires

  1. Marie
    Le 27/04/2014 à 19:24

    Bonsoir Elisabeth,

    Je n’ai jamais douté de la nocivité du café pour ma part, même si je ne suis pas concernée, j’en ai horreur.
    Ce monsieur a passé le test de la suppressoin et de la réintroduction qui a été concluant.
    Je n’imaginais pas que cela puisse se vérifier aussi rapidement.

    Ces dernières années de nombreuses études, surtout américaines, ne cessent de réhabiliter le café, de proclamer ses multiples intérêts.
    Récemment certaines vont jusqu’à lui trouver des vertus anticancer, entre autres.
    Je les lis et ne parviens pas à être convaincue. Maintenant je ne les lirai plus ! Je sais.

    Merci de me rappeler l’existence de la revue Vie et Action.
    C’est un praticien Vie et Action qui avait supervisé mon jeûne à l’eau de 5 jours il y a longtemps.

    Amicalement;
    Marie.
    Marie Articles récents..Des solutions efficaces existent aux problemes de sommeilMy Profile

    Répondre
    • Elisabeth
      Le 27/04/2014 à 19:37

      Bonsoir Marie

      Personnellement, je me demande vraiment si ces études ne sont pas financées par les producteurs de café. On en a vu d’autres. De toutes les façons, on sait que le café est un aliment acidifiant, donc vertu anti-cancer impossible.

      C’est comme pour les médicaments : il faut mettre en balance le bénéfice et la nocivité.

      Je suis absolument convaincue de la nocivité du café et j’aurai sans doute l’occasion d’y revenir, concernant par exemple les AVC.

      Amicalement

      Elisabeth

      Répondre
  2. Marie
    Le 07/05/2014 à 22:58

    Bonsoir Elisabeth,

    Oui, tu as parfaitement raison, certains lobbies s’activent comme des fous en coulisses !
    Cela me fait penser au retour en grâce de la viande, vantée par pas mal de sites américains entre autres.

    Là aussi, tout comme pour les produits laitiers, comment peut-on imaginer une action positive sur le corps étant donné l’acidification du corps qu’elle provoque ?
    L’acidification est d’ailleurs très visible chez les buveurs de café, des gens souvent ridés avant l’heure. Quand ils n’y ajoutent pas le tabac !
    Et c’est vrai que le cancer se développe sur des terrains acidifiés. Alors…

    J’ai la chance de n’avoir jamais aimé ni le café, ni la viande, ni la cigarette.
    Pour les produits laitiers, j’ai eu plus de peine à m’en libérer.

    Amicalement.
    Marie.
    Marie Articles récents..Prenez garde aux dangers du fluorMy Profile

    Répondre
    • Elisabeth
      Le 11/05/2014 à 14:01

      Bonjour Marie

      Je crois que c’est à chacun de faire ses propres expériences sans écouter les médias qui sont très souvent au service d’intérêts financiers.

      A chacun de voir quelles sont les répercussions sur sa santé en supprimant successivement de son alimentation tel ou tel aliment, ou telle ou telle mauvaise habitude.

      Amicalement

      Elisabeth

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge