Depuis de très nombreuses années, je souffre de très graves problèmes de déchaussement. Les causes étant multiples.

Ce qui se traduit, tout à la fois, par un décollement des gencives (pas très joli…), l’apparition, entre les gencives et les dents, de « poches » dans lesquelles de « mauvaises » bactéries peuvent s’engouffrer, une destruction osseuse et une dénudation des racines des dents (pas très jolie non plus…).

Ce n’est pas douloureux, sauf occasionnellement, mais si on ne s’en préoccupe pas, on perd ses dents les unes après les autres…. Le processus avait déjà commencé chez moi….

Tout ceci à cause d’un dentiste

J’ai en effet fidèlement fréquenté pendant plus de 25 ans, le cabinet du Dr J., maître de conférences à la faculté.

Il s’est soigneusement gardé de m’alerter sur l’état de plus en plus catastrophique de ma dentition (suite essentiellement à une hygiène insuffisante et inadéquate), attendant patiemment le moment où il allait pouvoir s’occuper plus sérieusement de ma dentition.

Le moment arriva en 2007 et là, il me proposa un vrai carnage : il voulait m’arracher une dizaine de dents (rien que çà !) et me faire plusieurs petites prothèses. Il devait jubiler ! Je me suis enfuie ! J’ai voulu lui faire un procès … mais n’ayant pas suffisamment de moyens financiers, j’ai abandonné.

J’ai ensuite longuement fréquenté un service hospitalier de parodontologie avant d’avoir la chance de trouver un dentiste holistique, qui a tout fait pour me sauver un maximum de dents. Pendant tout ce temps, j’ai subi de longs traitements divers et variés, dont certains financièrement ruineux. Au final, j’avais réussi à réduire mes poches en assainissant ma bouche.

Mais ayant été, depuis quelque temps, un peu moins rigoureuse en matière d’hygiène dentaire, voilà que mes poches reviennent !

C’est donc reparti pour un tour ! Je m’en serais bien passée, car cela est très chronophage. Quant au compte en banque, il repart vertigineusement à la baisse !  Car ces problèmes de déchaussement ne sont pas reconnus par la Sécurité Sociale.

Morale de l’histoire : il est impératif de prendre le temps de s’occuper de sa dentition (brossettes, fil dentaire, dentifrices adéquats et surtout pas au fluor).

René Bickel a bien raison de dire que des dents pourries, pourrissent la vie !

Ne soyons pas dupes ! René Bickel

Extrait de : Ne soyons pas dupes ! René Bickel (avril 2014)  48 pages en couleur, préfacé par le Professeur Joyeux

 

Pour la petite histoire, le Dr J. ne m’a jamais parlé des brossettes. J’ai appris leur existence à l’âge de 57 ans ! Il faut aussi remarquer que je fais partie d’une génération qui n’a pu bénéficier de conseils d’hygiène dentaire à l’école.

Et malgré ses doctes connaissances, le Dr J. a été totalement incapable de m’expliquer les causes de la mauvaise haleine que j’ai traînée pendant de très nombreuses années. Ou plutôt, à mon avis, il le savait très bien !

Mais aujourd’hui est un grand jour

Car je viens enfin, par hasard, d’avoir la réponse à une question que je me pose depuis très longtemps : les gencives peuvent-elles repousser ? Apparemment oui !

C’est ce que je viens d’apprendre en lisant le témoignage écrit de Patricia (n° 106),  en date du 25 septembre 2013.

J’avais déjà vu le témoignage vidéo de Patricia, en date du 2 décembre 2013 dans lequel elle racontait que, plus de 20 ans auparavant, elle avait subi l’ablation de la thyroïde. Et que, grâce à un changement radical de son alimentation, elle voyait sa thyroïde repousser (résultats d’une échographie à l’appui).

C’est donc ce qu’elle raconte, avec beaucoup d’humour, dans la vidéo (de 12 : 30 à 17 : 00).

Quant à son témoignage écrit, il ne manque pas d’intérêt non plus, puisqu’elle mentionne les nombreuses conséquences de sa réforme alimentaire, dont ses gencives qui repoussent.

Ne soyons pas dupes ! René Bickel
Extrait de : Ne soyons pas dupes ! René Bickel (avril 2014)  48 pages en couleur, préfacé par le Professeur Joyeux

 

Pour tous ceux concernés par une ablation de la thyroïde, cette histoire laisse entrevoir la possibilité de la régénérer et du même coup, de ne plus être dépendant à vie des médicaments. C’est évidemment au prix de gros efforts.

Quant à ceux atteints de déchaussement et de problèmes de parodonte, il semblerait que plus de 50 % de la population soit concernée et l’ignore, car, malheureusement, rares sont les dentistes qui avertissent leurs patients. Là encore, cette histoire permet d’entrevoir de sérieuses possibilités de régénération qui passe par une régénération de tout l’organisme.

Cette histoire est extraite des pages de témoignages du site de Thierry.

Pin It on Pinterest

Share This