Votre santé dans l’assiette, vous en doutez encore ?

i 19/01/2014 4 Commentaires par Elisabeth 8Catégorie(s) : Elisabeth
jMots clés : diabètesanté dans l'assiettefilmglycémiehémoglobine

Je vous relaye ici l’histoire de Mme D., parue en novembre 2013, dans la rubrique “Témoignages”, dans “Le petit journal de Rebelle-Santé” (disponible gratuitement en magasin bio).

Mme D., 50 ans, affiche une taille de 1m 68 !

Elle a un diabète de type 2, non sans raison certainement ; elle a 146,5 kg ! Mais elle ne souhaite pas le traiter avec des médicaments.

Voici, en résumé, sa situation en juillet 2011 et celle en août 2013, avec aussi les “normes” en vigueur :

juillet 2011 août 2013 Normes
Poids 146,5 kg 85 kg
Glycémie à jeun 3,17 g / l 0,81 g / l 0,80 à 1 g / l
Hémoglobine A1c 13,9 % 5,6 % 4,5 à 6,4 %

 

La peur, combinée à son instinct de survie, ont incité Mme D.  à passer à l’action ; avec les résultats présentés dans le tableau précédent.

Elle a radicalement modifié son alimentation et a repris la marche dont les bienfaits sont inestimables et bien connus et reconnus.

Elle a complété avec le vélo d’appartement, la piscine, le Qi Gong, l’ensemble de ces activités physiques étant salutaires autant pour l’équilibre physiologique que psychologique.

En 25 mois, elle a perdu progressivement une soixantaine de kilos, ce qui fait environ 2,5 kg par mois.

Bien entendu, elle continue sur sa lancée. Ce qui lui permettra certainement d’atteindre un poids encore plus conforme à sa taille.

En complément de ce petit témoignage, on trouvera dans la rubrique des “Brèves” un petit article intitulé

Comment devenir diabétique en six heures”.

Un film : La santé dans l’assiette

Comme il est dit dans l’article concernant Mme D.: “…. ce témoignage montre bien que, chez nous aussi, en cessant de manger de la nourriture industrielle, des sucres rapides et en limitant les apports en protéines animales, tout peut changer !”

Il semblerait que ce soit justement le message émanant du film américain de 92 mn sorti il y a quelques mois  : “La santé dans l’assiette” que je vous recommande vivement (j’espère avoir le temps de le voir un jour….).

La journaliste Sophie Lacoste, en introduction du petit journal de Rebelle-Santé de novembre 2013, dit, au sujet de ce film :

“….. vous y découvrirez le travail de chercheurs qui ont passé leur vie à analyser l’impact de l’alimentation sur le cancer et les maladies cardio-vasculaires, et leurs conclusions sont sans appel… Il est grand temps de freiner notre consommation de protéines animales et de miser sur des aliments les moins “transformés” possibles !”

Elle présente ce film dans un article publié dans le petit  journal (p. 28-30), article qu’on peut aussi trouver en ligne.

Il est très, très intéressant ; il mentionne par exemple que, dans les pays les moins touchés par les cancers et les maladies cardio-vasculaires, on ne mange ni produits laitiers ni viande !

Sur cette page, je signale qu’un document pdf téléchargeable vous en dit encore un peu plus  sur le film qu’on peut d’ailleurs déjà se procurer en DVD.

Pour ceux qui préfèrent aller au cinéma, on trouvera ici les salles où se joue le film.

D’après “Le petit journal de Rebelle-Santé”, Novembre 2013, ( disponible gratuitement en magasin bio), Témoignages, p. 5. http://www.rebelle-sante.com

Rose rougeRose rougeRose rougeRose rougeRose rougeRose rouge

PS : je rappelle que la rubrique “Livres” liste une grande partie des livres et ebooks “Kindle” dont il a été question dans les différents articles de ce blog.

Commentaires

  1. Marie@Nourriture Sante
    Le 22/01/2014 à 11:03

    Bonjour Elisabeth,

    Il est rare que les gens réagissent comme cette dame.
    En général, la peur les pousse à chercher la solution magique et rapide.
    Sous le coup de la panique, ils n’ont pas la force morale de se remettre en question.
    Ce qui se comprend bien sûr.

    Il faut avoir l’esprit libre pour aller vers l’inconnu et d’autres thérapies.
    C’est pour cela que je dis sans arrêt que c’est lorsque l’on va à peu près bien que l’on doit se préoccuper de sa santé ! Après c’est souvent trop tard.
    Cela s’appelle la prévention…

    Merci de dénicher ces exemples si révélateurs.
    Amitiés.

    Marie.
    Marie@Nourriture Sante Articles récents..Soigner une gastro-entérite par le moyen le plus rapide et le plus naturel.My Profile

    Répondre
  2. Elisabeth
    Le 23/01/2014 à 23:23

    Bonsoir Marie

    Tu dis encore très bien les choses !

    Comme toi, je fais de la prévention.

    Je n’ai aucune envie de me pourrir la vie en étant malade ; alors je fais mon possible pour ne pas l’être. Mais si la moindre petite maladie pointe le bout de son nez, ce qui devient de plus en plus rare, je « rectifie immédiatement le tir » avec mon alimentation.

    A titre d’exemple, alors que, pendant de nombreuses années, j’avais une angine « carabinée » tous les 1 ou 2 ans, cela fait au moins 10 ans que je n’ai plus eu la moindre angine !

    Cordialement

    Elisabeth

    Répondre
    • Marie@Nourriture Sante
      Le 13/02/2014 à 15:36

      Bonjour Elisabeth,

      C’est exactement ce que je pense, il n’est pas question d’accepter comme une fatalité d’être malade, d’avoir des douleurs ou de se retrouver à l’hôpital !

      Il faut dire aux gens qu’ils ont un pouvoir immense et qu’il est toujours possible d’éviter le pire. Cela suppose la prévention, on est bien d’accord.
      Mais les croyances inverses sont tellement ancrées…

      Pourquoi refuser le pouvoir de l’alimentation ?
      Pourquoi refuser de se sentir mieux ?
      Je pense à un article que je viens de lire, où on décrit en long, en large et en travers comment soigner la bronchite. Mais où on ne songe pas à se demander pourquoi on a de la bronchite.

      Bravo pour les angines.
      Amicalement.

      Marie.
      Marie@Nourriture Sante Articles récents..Soupe champignons cressonMy Profile

      Répondre
      • Elisabeth
        Le 13/02/2014 à 23:30

        Bonjour Marie

        Tu as raison. La prévention n’est pas encore assez ancrée dans les esprits. Mais grâce à internet, l’idée fait lentement mais sûrement son chemin.

        Et quand on connaît la loi de la cause et de l’effet, il faudrait effectivement toujours se demander le pourquoi des maladies, comme le fait d’ailleurs si bien Thierry de vivrecru.org.

        Amicalement

        Elisabeth

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge