Bistouri ou suppositoires faits maison ?

i 15/06/2013 9 Commentaires par Elisabeth 8Catégorie(s) : Elisabeth
jMots clés : argilefissure anale

Pierre, 45 ans, souffre d’une fissure anale. Le chirurgien qu’il consulte, lui dit qu’il doit rapidement se faire opérer.

C’était sans compter sur le hasard en la personne d’une ancienne amie à qui il raconte, en passant,  ses ennuis. Amie qui lui lance à la volée, sans insister, qu’elle utilise l’argile à « toutes les sauces ».

Cette remarque ne tombe pas dans l’ «oreille d’un sourd », d’autant plus que cette amie de longue date a toujours été de bon conseil pour lui.

L’idée de cette amie était sûrement très simple : il s’agissait de se « tartiner » la zone en souffrance avec un cataplasme d’argile. Mais cette amie n’avait jamais entendu parler de «fissure anale» et ne savait pas exactement en quoi cela consistait.

Quand souffrir donne des idées….

Mais Pierre, lui, était au cœur du problème et il souffrait…… Et comme, de par son métier, il était plutôt bricoleur, créatif et inventif, il se fabriqua des suppositoires à l’argile qu’il utilisa en complément des cataplasmes externes !

Tant et si bien qu’au bout d’une dizaine de jours, il lui sembla que tout allait bien.

Il retourna chez le chirurgien qui chercha longuement ….. trace de cette fissure anale  (imaginez la scène….) ; il ne  put que constater sa disparition !

Pierre lui a fait savoir qu’il avait utilisé de l’argile pour obtenir ce résultat.

Très étonné le chirurgien qui a trouvé cette « guérison » absolument extraordinaire !

Quant à Pierre, il a évité une éventuelle incontinence qu’un coup de bistouri maladroit aurait pu provoquer. Puisqu’il semblerait que c’est une éventuelle séquelle possible de ce type d’intervention.

Conclusion

Et voilà donc comment un petit trou aura modestement contribué à résorber un grand trou, celui, abyssal, de la Sécurité Sociale !

Par contre, pour le chirurgien, ce seront quelques euros de moins dans son escarcelle !

N’hésitez pas à partager votre éventuelle expérience sur le sujet en intervenant dans les commentaires, un peu plus bas dans la page !

 

PS : pour ceux qui ne connaissent pas l’argile, cela s’achète soit en pharmacie soit en magasin « bio ». Le plus économique est de se procurer l’argile en « vrac » (3kg) pour un coût de moins de 10 euros. Il faut alors fabriquer soi-même ses cataplasmes (utiliser un récipient  en verre et ne jamais utiliser un ustensile en métal pour faire le mélange, uniquement du bois). On peut aussi acheter un tube d’argile dit « de voyage », donc « prêt à l’emploi » et très pratique en cas d’urgence (mais très cher par rapport à l’argile en « vrac »).

Commentaires

  1. Joseph
    Le 15/06/2013 à 19:58

    J’ai eu le même problème il y quelques années, constipation et….fissures anales très douloureuses. Je ne doute pas de l’efficacité de l’argile, bien au contraire, mais il existe un autre remède également très efficace pour favoriser la cicatrisation des fissures anales, c’est le DERMAROM PLUS ! Je l’ai utilisé avec succès, il suffit de masser plusieurs fois par jour la région anale avec quelques gouttes de ce produit à base d’huile essentielles. Il est disponible dans une herboristerie à Strasbourg, rue des serruriers !

    Répondre
  2. ASTRID
    Le 15/06/2013 à 21:45

    Il y a 25 ans environ on m’a convaincue de me faire opérer du sein à cause d’une suspicion de cancer, qui s’est d’ailleurs avérée fausse. L’opération qui devait être bénigne s’est mal passée et je me suis rendue compte que j’avais une bonne infection post-opératoire, sans compter que les fils étaient encore dans la plaie. Adepte de l’argile et des médecines naturelles, j’ai décidé de me soigner moi-même. J’ai d’abord mis une huile essentielle diluée sur la plaie pendant 24 heures, ce qui a eu comme effet de faire disparaître la douleur – bien sûr les huiles essentielles ne pourront pas être utilisées sur n’importe quel endroit sensible comme celui dont vous parlez -. J’ai ensuite commencé les cataplasmes d’argile verte selon les règles de l’art et en m’aidant des conseils du livre de Raymond Dextreit (« l’argile qui guérit »). Petit à petit les fils sont sortis tout seuls et la plaie s’est refermée. Le chirurgien ne m’a jamais revue, la nature a fait son travail.

    Répondre
  3. jyves
    Le 15/05/2014 à 21:08

    Bonjour, j’ai soigné une irritation qui afini par se transformer en crevasse à la suite d’une micose anale avec de lhuile de nigelle dans laquelle j’ai melanger de he de palmarosa tres douce pour la paeu et reconstruit l’epidreme et est egalement anti bacterien et un peu de tea tree arbre a the anti bacterien et fongicide en une dixaines de jors environ plus rien il me reste atraiter la micose interne nigelle et extrait de pepin de pamplemousse et alimentation alcaline.

    Répondre
    • Elisabeth
      Le 18/05/2014 à 20:17

      Merci pour votre témoignage, je crois que vous êtes sur la bonne voie.

      Elisabeth

      Répondre
  4. Vincent
    Le 13/01/2015 à 09:41

    Petite question, comment a fait Pierre pour fabriquer ses suppositoires à l’agrile ?
    merci d’avance !

    Répondre
    • Elisabeth
      Le 13/01/2015 à 20:34

      Excellente question !

      Je vais poser la question à Pierre et espère pouvoir vous donner la réponse dans quelques jours.

      Elisabeth

      Répondre
    • Elisabeth
      Le 18/01/2015 à 16:06

      Bonjour Vincent

      Voilà, j’ai des réponses.

      Pierre a pris une gaze qu’il a partiellement couverte d’un cataplasme d’argile.

      Evidemment, une bonne consistance du mélange eau-argile est nécessaire.

      Une consistance trop liquide rendra impossible la fabrication de ces suppositoires.

      Il a ensuite roulé cette gaze (comme ceux qui roulent des cigarettes) de façon à obtenir quelque chose qui ressemble à un suppositoire, avec une “queue” constituée de l’enroulement de la gaze non couverte d’argile.

      Ceci pour permettre de retirer le suppositoire et pour éviter qu’il ne soit aspiré par les intestins et qu’il s’y perde. Ce qui pourrait, semble-t-il, être problématique.

      Compte tenu des “désagréments” en matière de propreté, il est bien sûr préférable de faire ce type de soin pendant la nuit.

      J’espère que mes explications sont compréhensibles …. et que vous reviendrez, pour témoigner, quand vous serez guéri…..

      Cordialement

      Elisabeth

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge