Maladie de Lyme ? Ils préfèrent vous laisser « crever » pour pouvoir se remplir les poches ! Un nouveau scandale ?

i 02/03/2012 10 Commentaires par Elisabeth 8Catégorie(s) : Elisabeth
jMots clés : LymeTic-ToxborrélioseElisasystème nerveuxAFSSAPSARSNutrivitaSchallertest allemand

D’abord, c’est quoi cette maladie ?

La maladie de Lyme est une maladie très complexe et est la forme la plus fréquente de borréliose (maladie infectieuse bactérienne transmise à l’homme par les tiques). Elle peut toucher plusieurs organes et plusieurs systèmes, en particulier le système nerveux d’où des conséquences gravissimes. Elle emprunte également les symptômes d’autres maladies, comme la sclérose en plaques, la SLA (Sclérose Latérale Amyotrophique), la fibromyalgie, l’asthme, l’autisme etc….. C’est pour cette raison que les tests de dépistage sont très élaborés et complexes.

Dans quel état vivons-nous ?

Le 2 janvier 2012,
L’AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) suspend de production le laboratoire Nutrivital dans la région strasbourgeoise, laboratoire fabriquant le Tic-Tox, huile essentielle à destination des victimes de la maladie de Lyme.

11 février 2012,
descente de police devant le laboratoire Schaller à Strasbourg pour lui signifier une décision de justice l’enjoignant, par arrêté préfectoral, de fermer pour un mois. Derrière cette décision, l’ARS (Agence Régionale de Santé) qui, dans un communiqué, précise, entre autres, que des « tests diagnostic de la maladie de Lyme réalisés par ce laboratoire auraient été déclarés positifs à tort ».

Il faut savoir que ce laboratoire est l’un des rares à utiliser un test allemand beaucoup plus cher que celui recommandé (imposé !) par les instances sanitaires françaises, mais bien plus efficace.

Ce qui veut donc dire que de nombreux malades (très malades !) sont déclarés « négatifs » avec le test français. C’est bien pour cela qu’ils se tournent vers ce test allemand !

Le plus souvent, ces malades, avec des symptômes très invalidants errent pendant des années de médecin en médecin, quand ce n’est pas aux urgences : et malgré tout l’arsenal utilisé (analyses de laboratoire, scanners, IRM etc….), la médecine « officielle » ne trouve rien ou fait même de faux diagnostics ! Alors qu’il s’agit de la maladie de Lyme ! Et pendant ce temps, tous ces examens permettent à pas mal de gens de s’enrichir pendant que le déficit de la SS se creuse. Et que les malades désespèrent !

L’ARS prétend que des diagnostics ont été déclarés positifs à tort.

Alors raisonnons donc un peu.

Untel se présente au laboratoire Schaller pour un dépistage de la maladie de Lyme. Au vu de tout ce que j’ai lu et suite à un cas récent dans mon entourage, si Untel a été envoyé, c’est qu’il doit avoir des symptômes assez graves mais que la médecine officielle a déjà fait tous les tests et examens possibles et qu’elle n’a rien trouvé. Alors si un test est déclaré positif à tort, quels sont donc les moyens d’investigation de l’ARS pour prouver que le résultat du test est erroné ??????

Comment se fait-il que l’ARS ne se « préoccupe » pas des tests français (test Elisa) qui donnent des résultats négatifs à tort ? Conduisant ainsi de nombreux malades vers des séquelles irréversibles parce qu’ils ne sont pas diagnostiqués correctement et à temps puis rapidement soignés avec le Tic-Tox ?

Comment se fait-il que l’ARS s’acharne uniquement sur les faux positifs du test allemand et ne s’inquiète pas des faux positifs et des faux négatifs du test français ?

Il est évident que le seul souci de l’ AFSSAPS et l’ARS est de défendre des intérêts financiers ; les malades, ce n’est vraiment pas leur problème !

Quant à Viviane Schaller, la propriétaire du laboratoire, elle parle d’une « véritable pandémie de Lyme » sous-estimée par le milieu médical français. « On veut me démolir, alors que je dénonce un problème de santé publique. C’est un scandale ».

 

Pour en savoir plus :
Sur l’interdiction du Tic-Tox

Sur la fermeture du laboratoire Schaller

Le Tictox au banc des accusés
Tiques, éthique et politique…
Et n’oublions pas René Bickel et ses dessins.

 

Si vous avez des témoignages, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Commentaires

  1. Elisabeth
    Le 05/03/2012 à 22:53

    Dans un « Courrier – Point de vue » publié dans les DNA (Dernières Nouvelles d’Alsace ») le 3 mars 2012 et intitulé

    « Bienheureux Rhin ? »

    le Pasteur Martin Vogt, Strasbourg, écrit :

    « Nous nous rappelons tous la catastrophe de Tchernobyl ! À l’époque, la radioactivité et toutes les séquelles ont été stoppées par le Rhin ! Alors qu’en Allemagne on détruisait les légumes, on déconseillait de cueillir les champignons, en Alsace on en consommait presque doublement !

    Une nouvelle catastrophe – bien sûr moins grave, quoique… – se prépare : la prolifération des tiques infectées. L’Allemagne, la Suisse, l’Autriche se protègent… La France, dont l’Est est surtout atteint, se sent protégée par le Rhin… une fois de plus ! Alors que la population outre-Rhin est très touchée par cette maladie de Lyme détectée très vite, notre Alsace semble épargnée !

    À Strasbourg, le laboratoire Schaller, à la pointe des tests et du dépistage, se voit fermé pour un mois… car il détecte trop souvent cette maladie. Pourtant, il voudrait tant aider les malades à guérir de ce fléau… Bref, c’est le pot de terre contre le pot de fer !

    La santé n’a pas de prix !

    Certains laboratoires préfèrent fermer les yeux, accumuler des bénéfices, creuser des déficits… plutôt que d’aider à placer l’humain au cœur de la vie !

    Le Rhin n’est pas arrivé à stopper les Huns, pas plus que la radioactivité de Tchernobyl. Il serait temps que des spécialistes sérieux, honnêtes, intéressés par la santé et non par le portefeuille, s’attellent avec les spécialistes américains, allemands… à vaincre cette maladie de Lyme qui cause d’énormes dégâts souvent insoupçonnés. Ainsi, un don de sang contaminé par la bactérie peut transmettre cette maladie qui peut dormir des années puis se réveiller brutalement.

    Arrêtons l’hypocrisie, laissons la parole aux chercheurs honnêtes, laissons-les travailler et stoppons ceux qui ne savent que prescrire des médicaments qui n’arrangent rien sinon à creuser le trou de la Sécurité sociale ! »

    Répondre
  2. marie-v
    Le 12/03/2012 à 00:06

    Merci pour cet article qui résume bien la situation.
    Un Collectif de médecins, chercheurs et malades s’est réuni afin de mener des actions concrètes pour faire connaître et reconnaître la maladie de Lyme, et demander la révision urgente des protocoles de détection et de soins.
    Voici la pétition à signer et à faire circuler :
    http://www.mesopinions.com/detail-petition.php?ID_PETITION=c53d39736ee2572b7660bad4335edd92
    Plus d’infos sur la maladie : http://www.lyme-sante-verite.sitew.com

    Répondre
  3. Elisabeth
    Le 08/06/2012 à 20:37

    Depuis le 1er juin 2012, le laboratoire Schaller, rue Oberlin à Strasbourg, n’est plus autorisé à effectuer des analyses biologiques. Il a fermé définitivement ses portes sur décision du préfet et suite à une proposition formulée par l’Agence régionale de santé (ARS).

    Rappel : un site très riche avec de très nombreux liens :

    http://www.lyme-sante-verite.sitew.com/#Introduction.A

    Il est grand temps que la maladie soit connue, reconnue et diagnostiquée correctement.

    Une alerte nationale doit être lancée face à l’épidémie.

    Une association « LYME SANS FRONTIERES » a été créée récemment. Tous les détails dans le site mentionné plus haut.

    Cette association déplore que les autorités de santé se focalisent sur les « faux positifs » (la maladie est détectée alors qu’elle n’est pas là…) au détriment des « faux négatifs » (la maladie n’est pas détectée mais elle est pourtant là).

    Et quelques mots sur la création de l’association ainsi que de nombreuses ressources :

    Répondre
  4. Brigitte
    Le 05/07/2012 à 13:56

    Existe-t-il de nouvelles informations ? Sait-on ce qui se passe au sujet du laboratoire Schaller ?

    Répondre
    • Elisabeth
      Le 05/07/2012 à 21:24

      Un article du journal Le Point en libre consultation (également paru dans les DNA) relate la suite de ce scandale.

      C’est édifiant !

      Près de 10 000 personnes ont signé la pétition lancée par l’association « Lyme sans frontières », pour dénoncer le « déni » de cette maladie et de sa fréquence par les pouvoirs publics.

      Viviane Schaller et Bernard Christophe qui produisait le Tic Tox vont être traduits devant le tribunal correctionnel de Strasbourg, en septembre.

      L’article se termine par :
      « Fin mai, l’Agence régionale de santé a fait fermer le laboratoire de Mme Schaller. Les patients en colère crient au « harcèlement » et à la « répression ». Et assurent que derrière cette polémique se profilent d’énormes intérêts économiques, ceux des laboratoires pharmaceutiques. « On préfère mal soigner tous les symptômes du Lyme avec toutes sortes de médicaments qui coûtent des millions à la Sécu plutôt que de s’attaquer vraiment à la maladie », dénonce Judith Albertat.
      En revanche pour le D r Kieffer, défenseur de la ligne « officielle » qui dit connaître le Lyme « par cœur », cette controverse relève du « délire ». « C’est une dérive sectaire : des gourous profitent de la crédulité de gens fragiles en entretenant leurs angoisses ».

      Dommage que le Dr Kieffer ne soit pas lui-même atteint de la maladie de Lyme !!!! « 

      Répondre
  5. lymette
    Le 23/03/2013 à 15:48

    Pour ce qui concerne la maladie de Lyme, effectivement c’est bien qu’il y ait une prise de conscience collective !
    Par contre, concernant le laboratoire Schaller: Mme Schaller a monté une arnaque pure et simple: elle rendait quasiment tous les résultats positifs pour pouvoir ajouter et facturer des analyses supplémentaires ce qui lui a permis de gagner 197 000 euros sur le dos de la sécurité sociale. Donc arrêtons de la plaindre: elle n’a aidé personne, elle n’a fait qu’embrouiller des diagnostics en trafiquant la sérologie. Son but n’a jamais été d’aider les gens mais de se faire du fric.
    Elle jette en plus le discrédit sur les associations qui la défendent ! arrêtez de la défendre ! ça ne va pas du tout servir l’intérêt des malades ! Elle n’a jamais rien fait pour personne d’ailleurs cette femme, elle a juste flairer le bon filon pour se faire du fric… sinon elle aurait donner les 197 000 euros à une association… Il faut se battre, c’est sur, pour faire reconnaitre qu’on a des douleurs chroniques (et oui, cela ne se voit pas) et parfois il faut chercher longtemps avant de trouver le diagnostic, c’est bien pour ça que nos docteurs font de longues études, si c’était facile, ça durerait moins longtemps !
    Le laboratoire Schaller ne nous aura quand meme pas aidé de manière très positive, mais au moins cette histoire aura eu le mérite de médiatiser la maladie de Lyme.

    Répondre
    • Elisabeth
      Le 23/03/2013 à 21:15

      Dommage que vous sembliez avoir une « dent » personnelle contre Mme Schaller.

      Votre avis va à l’encontre de ce que des milliers de malades pensent.

      Je vous propose d’abord ceci :
      http://www.bickel.fr/2012/02/la-mafia-medico-pharmaceutique-a-encore-frappe/

      Savez-vous par ailleurs que le laboratoire a rouvert depuis novembre 2012, mais avec interdiction de faire l’examen en cause ?

      Et que les juges ont estimé ne pas avoir les compétences nécessaires
      pour juger de faits aussi “techniques” ?

      Il est dommage que vous soyez si peu à l’écoute des personnes victimes de la maladie de Lyme.

      Les témoignages existent par milliers. Parmi d’autres, voici :

      http://www.lyme-sante-verite.sitew.com/#Introduction.A

      http://www.lyme-sante-verite.sitew.com/Que_faire_.F.htm#Que_faire_.F

      J’espère que des personnes atteintes de cette maladie pourront vous répondre.

      Je connais personnellement une jeune femme qui “traîne” cette maladie depuis des années.

      Tout simplement parce que le corps médical français a été incapable de diagnostiquer la maladie.

      Et c’est grâce au laboratoire Schaller qu’elle a été diagnostiquée.

      Pendant tout ce temps, la maladie a progressé et actuellement, elle se fait soigner, à ses frais, en Allemagne !

      Répondre
  6. Elisabeth
    Le 18/05/2013 à 20:26

    Pour les personnes intéressées, je signale un excellent article daté du 28 septembre 2012, article récapitulatif très intéressant et intitulé :

    « Maladie de Lyme, l’épidémie silencieuse » :

    http://www.histoires-de-guerisons.com/c20120302_lyme/

    Répondre
  7. Elisabeth
    Le 30/05/2013 à 00:26

    Pour information, une pétition pour alerter les pouvoirs publics sur la maladie de Lyme peut être signée :

    http://www.ipsn.eu/petition/0513/?utm_source=Newsletter&utm_medium=emailing&utm_campaign=20130528-Petition-Lyme
    Elisabeth Articles récents..Sclérose en plaques ? Adieu la chaise roulante !My Profile

    Répondre
  8. Gil
    Le 14/03/2014 à 08:41

    Bonjour,

    j’ai lu attentivement vos commentaires, je suis heurté par certains. pour qui certains se prennent ? ont-t’ils les compétences médicales justifiées pour vilipender ainsi ou des compétences en droit civil? …
    Sachez qu’en france il y ce que l’on veut dire le plus souvent des conneries! et les bonnes info sont occultées voire étouffées si elle peuvent nuire aux lobbyes X ou Y.

    Mon activité est inscrite dans le cadre des médecines alternatives non conventionnelles.
    Je ne sais pas comment la destruction des germes est possible, par mes actions quantiques elle est très efficace. Je déplore l’état de suspicion des organismes français à ouvrir des études réellement « scientifiques ».

    J’ai donc pris la décision de vous contacter afin que vous sachiez que j’existe. Il serait fort important que je puisse brièvement intervenir lors de votre congrès de juin prochain. Je dis brièvement car mes actions de soin sont très simples.
    Je compte sur vous pour m’aider à accéder à des contacts de chercheurs outre France qui auraient l’intelligence de prendre en compte les possibilités qu’il leur sont offerte de tester mes propos sur les personnes infectées par la piqûre de tique, mais aussi bien d’autre pathologies graves occasionnant des dommages tout aussi critiques.

    Je tente de contacter les docteurs Horovits et Eva Sapi spécialistes aux USA , j’essaie aussi de contacter le docteur Schaller ( sans succès) .
    Vous pouvez m’aider comme je peux aussi vous aider.
    Merci de lire l’article en lien avec la borréliose publié il y a déjà plus d’un an. Celui sur le candida albicans…
    Au plaisir de pouvoir communiquer efficacement.
    Pour info je serai au colloque sur les traitements anti cancer du 4 avril prochain u CHU Pitié Salpétrière , le docteur Nicole Delépine, m’a convié à cet événement au regard des multiples possibilités de mes soins.
    Le gouvernement du Pérou , par leur ministère de la santé à déjà pris contact avec moi en août dernier car mon travail les interesse.

    Bien merci d’avoir pris le temps de me lire.

    Gil Articles récents..Le Holon de l’Equilibre et le Holon de la Santé par Tom KenyonMy Profile

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge