Dessin de René Bickel

En octobre 2011, l’ASEF (Association Santé Environnement France), qui réunit plus de 2500 médecins, a lancé une enquête auprès des 143 locataires des HLMs d’Aix-en-Provence et d’Aubagne, HLMs choisis pour la fertilité de leurs toits…qui abritent entre 12 et 14 antennes….

Les locataires ont rempli des questionnaires de santé dont l’objectif était d’évaluer si elles ont un impact sur la santé des riverains… avec les résultats que voici :

  • acouphènes (sifflements, bourdonnements, etc….) :

43 % s’en plaignent pour seulement 15 % de la population globale française,

  • troubles du sommeil :

55 % s’en plaignent pour seulement 32 % de la population globale française,

  • difficultés de concentration :

27 % s’en plaignent pour seulement 4 % de la population globale française.

Et comme par hasard, 83% de ceux qui ont la chance de pouvoir partir en vacances voient leur(s) symptôme(s) disparaître au bout de quelques jours lorsqu’ils quittent leur domicile….

Malheureusement, les locataires de HLM n’ont pas voie au chapitre pour refuser les antennes-relais ! De plus, ils ne sont même pas indemnisés !

Plusieurs études (hors hexagone) ont démontré le lien entre antennes-relais et acouphènes …et confortent les résultats de cette enquête.

D’après le communiqué de presse diffusé par l’ASEF , le 21 novembre 2011

Commentaire : pour ces divers troubles, il existe des solutions mais comme tant d’autres thérapies alternatives, elles sont ignorées en France et traquées par l’ordre des médecins alors qu’elles ont déjà largement fait leurs preuves dans le monde entier, et jusqu’aux USA et ce, depuis 25 ans !

Pin It on Pinterest

Share This