Marc, Seine-et-Marne, dysenterie pendant 10 ans, raconte :

« J’ai vécu l’horreur pendant des années à cause de diarrhées aussi douloureuses que sanglantes, de selles innombrables et quotidiennes. Après de multiples tentatives médicamenteuses et séjours en hôpitaux, peu ou pas de résultat. Cependant,  je constatais que lors de déplacements,  mon ventre se tarissait un peu. Après la lecture d’un livre, l’idée me vint que l’eau de mon village était peut-être la coupable…. La rencontre avec mon maire fut sans résultat mais le médecin du coin me fit remarquer qu’il y avait pas mal de gastro-entérites. Après étude, on s’aperçut que le taux de nitrates était particulièrement élevé.

Après enquêtes complémentaires je tombais sur un article qui suggérait l’efficacité de l’huile de ricin ! Cette huile était déjà utilisée au Moyen-Âge. Le soin dans le choix de l’eau bue, et l’utilisation de cette huile me guérit en quelques jours alors que les dizaines de médecins que j’avais vus s’étaient montrés impuissants. Ce remède est aussi simple que peu coûteux et efficace. »

Extrait de : Vers une santé totale, Jean Marc GOVERNATROI, Le courrier du livre, 2007, 126 pages, p. 69-70 (témoignage constaté par huissier)

Pin It on Pinterest

Share This