Quand la vie bascule….

Sébastien, un jour de 1959, lors des évènements d’Algérie, reçoit une balle de pistolet dans la nuque.

La moelle épinière et d’autres nerfs sont sectionnés, avec pour conséquence une paralysie totale.

Différents médecins l’examinent. Ils sont unanimes : la paralysie totale est irréversible et il ne lui reste plus qu’à attendre la mort.

Sébastien ne parle pas et ne peut s’exprimer par aucun moyen mais … il entend et refuse le verdict médical.

Ce qu’il entreprend

Sportif lui-même, Sébastien a été témoin de la réhabilitation de sportifs blessés, même gravement.

Il concentre alors sa volonté sur une main et, des jours durant, patiemment, il s’attache à la mouvoir : d’abord un doigt, puis deux…..

Son épouse en fait part au médecin qui la détrompe et lui explique qu’il s’agit d’un réflexe, les nerfs ne pouvant pas se régénérer. D’ailleurs, ils sont plusieurs médecins à se concerter ; ils  confirment le pronostic devant Sébastien qui entend tout !

Il est admis au Val-de-Grâce à Paris où diagnostics et pronostic sont tout aussi pessimistes.

Mais il ne se décourage pas et continue sa rééducation silencieuse.

Progressivement, il parvient à mobiliser une main, puis les deux, puis les bras, les pieds, les jambes. Il finit par se lever et par marcher.

En quelques années, il redevient un homme normal, valide, qui agit, parle, voit, entend, sent, mange….

Il a toujours gardé l’espoir de se régénérer ; son effort a été permanent et sans faille. La récompense a magnifié sa foi dans son organisme.

Commentaires

Le prix Nobel de médecine, l’Espagnol Ramon y Cajal, déclarait en 1928 :  « Un nerf sectionné ne repousse jamais ». Cette déclaration a été longtemps, dans le monde entier, considérée comme une vérité inébranlable.

Sébastien ne savait pas que c’était impossible … et il l’a fait !

D’ailleurs, si les nerfs ne pouvaient pas se régénérer, les transplantations cardiaques ne seraient pas possibles !

 D’après André Passebecq, revue Vie et action n° 208, juillet-août 1995

Les « incurables » que j’ai connus (Les nerfs peuvent se régénérer)

Pin It on Pinterest

Share This